« Chéquier, carte bancaire, espèces : comment évoluent les moyens de paiement préférés des Français ? »

Banque Assurance Avis d'Expert 0

Tribune de Basile Duval, porte-parole de Panorabanques.

Panorabanques

Les Français ont des habitudes de paiement bien différentes de leurs voisins européens ! Selon une nouvelle étude du comparateur de banques Panorabanques, le paiement sans contact se développe, tandis que le chéquier que l’on annonce mort depuis des années, semble encore conserver sa place dans le portefeuille des Français !

La carte bancaire est omniprésente dans la vie des Français

La carte bancaire est le moyen de paiement le plus utilisé, ce sont près de 98% des Français qui utilisent leur carte au moins une fois par an. La carte bancaire peut-être à débit immédiat ou différé. Avec une carte à débit immédiat, le débit a lieu dans les 48 heures du paiement. Le débit différé regroupe tous les paiements du mois et débite le compte bancaire en fin de mois ou au début du mois suivant. Les Français sont bien plus habitués au débit immédiat. 72% d’entre eux ont une carte à débit immédiat contre seulement 28% qui possèdent une carte bancaire à débit différé.

La carte bancaire est un moyen de paiement qui peut coûter cher, en 2021, elle coûte en moyenne 61,90 € par an. Ce chiffre varie selon la gamme de la carte, une carte bancaire entrée de gamme à autorisation systématique coûtera près de deux fois moins cher avec un tarif annuel de 31,60 € en moyenne. Pour éviter ces frais, le plus simple est de se tourner vers une banque en ligne. C’est notamment le cas de Boursorama Banque, Fortuneo ou encore BforBank. La seule contrepartie pour avoir une carte bancaire gratuite est de l’utiliser au moins une fois dans le mois sinon une facturation comprise entre 3 € et 9 € sera appliquée.

Les espèces gardent une bonne place dans le cœur des Français

Les Français retirent de l’argent moins de deux fois par mois. La pandémie a sans doute fait évoluer certaines habitudes et le paiement par carte bancaire a été favorisé pour limiter les interactions. Dans le même temps, il y a de moins en moins de distributeurs de billets en France. Il y en avait 48.710 en 2020 répartis sur tout le territoire, soit 3,2% de moins qu’en 2019. Cette baisse du nombre de distributeurs sera peut-être compensée avec la fusion des réseaux. BNP Paribas, Société Générale et Crédit Mutuel ont récemment présenté un projet de fusion de leurs réseaux de distributeurs avec un but simple : permettre à leurs clients de faire leurs retraits dans n’importe quelle machine du réseau et permettre aux banques du réseau de faire des économies sur l’entretien des machines.

Le chéquier reste très important en France

Le chéquier est une spécificité Française : la France figure parmi l’un des rares pays au monde à utiliser ce moyen de paiement. Si l’on entend souvent parler de la mort du chéquier et de son abandon, dans les usages il n’en est rien ! Il reste encore 23% des Français utilisent un chéquier au moins une fois par mois. Et seulement 16% des Français n’utilisent plus du tout le chéquier.

En moyenne, les Français vont faire près de 6 chèques par an, d’un montant moyen de 102€ par chèque. Oui, le chéquier est encore un moyen de paiement assez régulier pour certains ! L’apparition des nouveaux moyens de paiement comme les virements instantanés ou le paiement sans contact fera peut-être à terme évoluer les habitudes.

Le paiement sans contact adopté unanimement par les Français

Le plafond du paiement sans contact a évolué en 2020 suite à la pandémie. Il est désormais de 50 € et couvre davantage les achats du quotidien. Ce sont près de 80% des Français qui utilisent le paiement sans contact. Le paiement mobile, a contrario du paiement sans contact, reste encore peu développé. Ce sont près de 70% des Français qui ne veulent pas utiliser les solutions de Google, Apple ou encore Samsung pour leurs paiements du quotidien avec leur smartphone.

Les moyens de paiement traditionnels semblent donc encore très implantés dans les habitudes des Français. Mais de nouvelles technologies émergent chaque année, BNP Paribas ou encore certaines caisses régionales du Crédit Agricole ont récemment lancé une carte bancaire biométrique ! Vous n’avez plus à taper votre code, ce sont vos doigts qui payent pour vous grâce à un lecteur d’empreinte digitale sur la carte bancaire. Certaines entreprises réfléchissent déjà à l’étape d’après avec un implant sous la peau pour payer directement en sans contact.

Basile Duval

Le parcours de Basile Duval

Porte-parole, Panorabanques

Basile Duval est porte-parole de Panorabanques. Après une première expérience au sein du service Marketing chez Boursorama Banque, il rejoint Panorabanques. Depuis plus de 2 ans, il est présent chez Panorabanques en tant que Responsable du contenu. Véritable expert du secteur bancaire, il est à l'affût de tout nouveau produit créé par les banques. Il analyse, décrypte les offres et les tarifs des banques françaises.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Assurances : le démarchage téléphonique davantage encadré

Ces démarchages restent autorisés mais le consentement des personnes contactées est désormais expressément exigé pour que la conversation puisse se poursuivre. D'autres obligations sont posées, notamment relatives aux informations contractuelles.

Lire la suite
Quotidien
Analyse0

Frais bancaires : une note particulièrement salée en 2022

D'après le comparateur en ligne Panorabanques, les grilles tarifaires des banques françaises sont en hausse de 1,5% en moyenne par rapport à 2021. C'est la plus forte augmentation relevée par l'enquête du spécialiste depuis 2017.

Lire la suite