6 Français sur 10 sont encore en dépassement de découvert au moins une fois par an en 2019

Budget Avis d'Expert 0

Laure Prenat, directrice générale de Panorabanques (d’après l’étude exclusive du comparateur Panorabanques sur le découvert)

Panorabanques

Près de 2/3 des Français souhaitent disposer d’un découvert autorisé

Tout le monde est concerné par le découvert bancaire, c’est un service qui est largement demandé et utilisé par les Français. Ainsi 62% d'entre eux souhaitent disposer d’un découvert bancaire.

Uniquement 43% des Français ne dépassent jamais leur limite autorisée

57% des Français dépassent leur limite autorisée au moins une fois par an, 21% la dépassent tous les mois. Tous les revenus sont concernés, même si sur les Français qui dépassent la limite tous les mois, on note une différence : 23% des Français dont les revenus sont inférieurs à 1.500 euros par mois dépassent leur limite tous les mois contre 13% pour les revenus supérieurs à 3.000 euros par mois.

En cas de dépassement, les frais sont toujours très élevés

Le dépassement de découvert coûte cher et doit rester exceptionnel. Ces frais représentent toujours environ un tiers de la facture des frais bancaires et s’élèvent en 2019 à plus de 70 euros en moyenne. Ils comprennent les commissions d’intervention (plafonnées depuis 2014 à 8 euros par commission et 80 euros/mois), les lettres d’information pour compte débiteur non autorisé (comptez une dizaine d’euros) et les agios du découvert non autorisé (taux entre 16% et le taux d’usure d’environ 21%).

Panorabanques constate que les Français sont moins dans le rouge vif que les années précédentes : ils semblent mieux gérer leur budget.

Nous avons le sentiment que les Français arrivent de mieux en mieux à gérer leur budget. En effet en 2014, 28% étaient dans le rouge vif tous les mois, en 2018 24% et cette année seulement 21%.

On peut expliquer cette meilleure gestion de trois façons :

  1. Les banques mettent à disposition des outils qui permettent de mieux piloter son compte bancaire : gestion du compte à distance, paramétrage d’alertes…
  2. De plus en plus d’offres se développent qui ne permettent mécaniquement pas le découvert. En effet, les cartes à autorisation systématiques interrogent le compte en temps réel et ne laissent pas passer d’opération qui viendrait mettre le solde du compte en rouge vif.
  3. Enfin, les Français réalisent aussi des économies par ailleurs : ils deviennent des adeptes de la revente d’objets devenus inutiles, de l’achat de seconde main, des ventes privées ou achats groupés, qui font faire des économies et aident à la meilleure tenue du budget !

Nos conseils

Pour limiter les coûts liés au dépassement de découvert autorisé, n’hésitez pas à établir un dialogue avec votre banque. Prévenez-le si vous savez qu’une grosse dépense doit arriver sur votre compte et que vous n’avez pas l’argent dessus. Si vous n’avez pas encore de découvert autorisé, demandez-en un. Si vous en avez déjà un, demandez à en augmenter la limite. Pensez aussi à comparer votre banque avec les autres, car d’un établissement à l’autre, le coût du découvert varie parfois du simple au double. Changer de banque peut vous aider à réduire la facture.

Laure Prenat

Le CV de Laure Prenat

Directrice générale, Panorabanques

Laure Prenat est directrice générale de Panorabanques depuis fin 2017. Elle évolue dans le secteur digital et plus particulièrement dans l'univers banque/assurance depuis 13 ans. En 2006, elle commence sa carrière chez ING en tant que manager d'un centre de relation client puis de l'équipe business intelligence. En 2009, elle est en charge de la stratégie marketing et du lancement du compte-courant. En 2011, elle découvre l'univers immobilier chez MeilleursAgents en tant que directrice marketing et partenariats. En 2015, elle rejoint l'équipe transformation digitale de Groupama et lance un nouveau produit connecté pour les seniors : Noé. Laure Prenat est diplômée de Polytechnique et HEC.

Commentaires