L'assurance smartphone, un contrat qui mérite réflexion

Budget Fiche Pratique 0

Attention, tous les types de casse ou de vol ne sont pas nécessairement couverts...

Reuters

Les smartphones sont aujourd’hui devenus des objets du quotidien incontournables et indispensables pour beaucoup. Au point de révéler un profond désarroi en cas de panne, casse ou vol. D’autant que le smartphone s’est aussi transformé en bijou technologique dont le prix peut facilement dépasser 1.000 € pour le haut de gamme.

Pour se couvrir des risques, l’assurance reste donc la solution privilégiée même si elle s’avère coûteuse, de quelques euros par mois jusqu’à 20 ou 30 €/mois selon les garanties et le prix de votre appareil. Ces contrats d’assurance sont souvent proposés directement par votre opérateur téléphonique ou par le distributeur lors de l’achat du téléphone mais il reste possible de choisir l’assureur de votre choix.

4 types de garanties

Comme le rappelle la Fédération Française de l’Assurance (FFA), les garanties varient selon les contrats et les sociétés d’assurances mais le plus souvent elles portent sur :

  • La garantie panne en cas de dysfonctionnement du téléphone (la panne a une origine interne au téléphone).
  • La garantie casse couvrant les dommages externes survenus accidentellement au téléphone qui nuisent à son bon fonctionnement (attention, la loi impose aux assureurs de couvrir exclusivement les événements involontaires).
  • La garantie vol.
  • La garantie oxydation en cas d’exposition accidentelle du produit à l’humidité.

Bien lire les conditions

La FFA recommande de lire attentivement les documents contractuels remis avant de signer votre contrat d’assurance téléphonie et de vérifier que les dispositions du contrat sont conformes à vos attentes et à vos besoins. En effet, tous les types de casse ou de vol (vol par suite d’une agression, vol à la sauvette...) ne sont pas nécessairement couverts. L'assurance peut notamment couvrir la casse seulement si elle est causée par un événement extérieur...

Selon les cas, l’assurance peut prévoir une indemnisation, le remboursement ou la réparation de votre téléphone ou son remplacement par un téléphone similaire. L’assureur peut également proposer le prêt d’un téléphone pendant la durée des réparations.

Comment déclarer son sinistre ?

Dans tous les cas, vous devez déclarer votre sinistre à votre assureur ou à son gestionnaire le plus tôt possible dans un délai de 5 jours après sa survenance, voire de 2 jours en cas de vol. Les documents à fournir figurent également dans votre contrat d’assurance. En règle générale, il vous sera demandé la facture d’achat, un descriptif des dommages et un dépôt de plainte au commissariat en cas de vol.

a savoir

Si vous changez d’avis après avoir souscrit une assurance pour votre téléphone, vous disposez d’un délai de 14 jours pour renoncer au contrat. A l’expiration d’un délai d’un an à compter de la souscription du contrat, vous pouvez le résilier à tout moment sans frais ni pénalité. La résiliation par l'assuré de son contrat d'assurance prend effet un mois après la réception de la demande par l'assureur, et ouvre droit au remboursement de la partie de la cotisation non couverte par suite de la résiliation. Certains contrats permettent aussi la résiliation à tout moment sans attendre le délai d’un an.

Commentaires