Dossier Le foot et l'argent

Foot/Rugby: faut-il obligatoirement un gros budget pour gagner un titre ?

Budget Analyse 0

Une analyse sur 10 ans montre que les champions de France de foot et de rugby font presque systématiquement partie des 5 plus gros budgets. A l’inverse, les clubs relégués à l’étage inférieur sont souvent parmi les moins riches.

Reuters

Avec son budget hors norme (400 millions d’euros), le PSG va-t-il durablement écraser le championnat de France de football ? La question peut se poser et elle en soulève d’ailleurs une autre. Avec des calendriers de plus en plus chargés, est-il encore possible de décrocher un titre sans gros moyens que ce soit en foot ou dans d’autres sports ?

Les titres de football réservés au 3 plus gros budgets

Si l’on regarde le palmarès de Ligue 1 depuis 10 ans, on remarque que le plus gros budget de la saison a été sacré 6 fois. Outre le PSG depuis 2 ans, Lyon a aussi accumulé les titres jusqu’en 2008.

La corrélation entre budget et résultats sportifs apparaît donc évidente. Certes en 2011-2012, Montpellier a devancé tous ses concurrents alors que l’équipe n’avait que le 14ème budget de Ligue 1 (33 millions d’euros). Mais ce type de performance reste rare.

Mis à part Montpellier en 2011-2012 et Lille en 2010-2011 (5ème budget), tous les champions des 10 dernières années appartenaient en effet au top 3 des plus gros budgets de la saison.

De même on peut aussi remarquer qu’un budget confortable renforce les chances de se maintenir au plus haut niveau. Les clubs relégués en Ligue 2  au cours des trois dernières saisons affichaient en moyenne le 15ème budget (sur 20 clubs).

Une tendance similaire au rugby

Passé au professionnalisme depuis près de vingt ans, le rugby laisse lui aussi peu de chances aux petits budgets, en dépit d’une formule de championnat a priori plus ouverte (phases finales à élimination directe).  Avec ses galactiques, le tout nouveau champion de France, Toulon, en est un bon exemple. Certes, le club n’était que le 4ème budget  de la saison (23,7 millions d’euros). Mais il fait clairement partie de ces équipes de haut de tableau (en termes de ressources) qui ont récolté les titres depuis 10 ans.

Sur la période, 80% des champions affichaient en effet l’un des 5 plus gros budgets de la saison (sur 14 clubs engagés). Toulouse en est la meilleure illustration. Devançant chaque saison ses adversaires sur le plan financier, le club de la ville rose a été sacré 3 fois depuis la saison 2004-2005.

Bien évidemment, il n’y a pas en la matière de science exacte. Castres a ainsi déjoué les pronostics en s’imposant l’an passé avec le 9ème budget de Top 14. Ceci étant, les statistiques tendent à prouver qu’en rugby, il vaut mieux être dans les 3 ou 4 clubs les plus riches pour avoir une chance de brandir le bouclier de Brennus.

A l’inverse le bas de tableau reste le domaine des clubs les moins riches. Depuis 5 ans, le plus aisé des clubs relégués en Pro D2 affichait le 10ème budget (Biarritz cette année). Et le plus souvent, les équipes renvoyées à l’étage inférieur étaient parmi les 3 plus petits budget de la saison.

Le palmarès en France depuis 10 saisons
FootballRugby
SaisonChampionClassement budgetSaisonChampionClassement budget
2014PSG1er2014Toulon4ème
2013PSG1er2013Castres9ème
2012Montpellier14ème2012Toulouse1er
2011Lille5ème2011Toulouse1er
2010Marseille2ème2010Clermont3ème
2009Bordeaux3ème2009Perpignan7ème
2008Lyon1er2008Toulouse1er
2007Lyon1er2007Stade Français2ème
2006Lyon1er2006Biarritz5ème
2005Lyon1er2005Biarritz5ème
L'Argent & Vous d'après données ligues professionnelles
Commentaires