Dossier Banque & Vous

Simplifiez-vous la vie avec le paiement sans contact

Banque Assurance Actu 0

Plus besoin de petite monnaie ou de saisir un code confidentiel, le paiement sans contact vous garantit un gain de temps précieux

Reuters

La technologie du paiement sans contact, avec une carte ou un téléphone compatible, se déploie en France. Elle permet d’ores et déjà de payer certains abonnements de transport ou encore d’avoir sous la main l’intégralité de son portefeuille contenu dans une puce sécurisée.

Ainsi, le NFC (near field communication) est une technologie qui permet à deux objets électroniques de dialoguer entre eux dans le cas d’une distance très courte, comme un smartphone, une tablette ou une carte à puce passés au-dessus d’une borne NFC, installée chez un commerçant ou dans un cinéma par exemple.

Ce système permet un gain de temps précieux, car il n’y a plus besoin de manier de la petite monnaie ou de saisir un code confidentiel. L’expérience d’achat devient ainsi plus fluide.

La plupart des nouvelles cartes de paiement offrent ce service. Pour les smartphones, il faut télécharger une application pour que ce service soit opérationnel.

Compte tenu de la nouveauté de ces modes de transaction, les conseillers de votre banque en ligne se tiennent à votre disposition pour vous en faire découvrir tous les aspects.

Les banques plafonnent le montant des opérations réglées sans contact (par exemple à 20 €) ainsi qu’un seuil d’utilisation cumulée (par exemple 80 €). Au-delà de ces seuils, le client doit de nouveau se munir de sa carte de paiement et saisir son code.

Le paiement sans contact va finir par devenir un geste quotidien. Le gouvernement souhaite qu’à horizon 2020, 55 % des paiements en espèces soient effectués sans contact et que 8 millions de personnes paient au moyen de leurs mobiles.

Commentaires (2)
Quotidien
Actu0

Drones de loisir : n’oubliez pas l’assurance !

L’aéromodélisme est généralement couvert par l’assurance de responsabilité civile. Mais mieux vaut vérifier au préalable qu’il ne fait pas l’objet d’une exclusion.

Lire la suite