Salariés : voilà ce que vous allez économiser en janvier 2018

Budget Analyse 0

Avec une baisse des cotisations sociales de 2,2 points en janvier et de 0,95 point à la rentrée, le gain de pouvoir d’achat ne sera que de 0,53 point en janvier

Reuters

Invité ce jeudi matin sur BFM TV/RMC, le Premier ministre, Edouard Philippe, est revenu sur l’annonce de la veille du gouvernement concernant la baisse des cotisations salariales sur l'assurance maladie et l'assurance chômage en contrepartie de l’augmentation de la CSG. Bercy annonçait hier que cette baisse des charges pour les salariés du privé se fera en deux temps, le 1er janvier 2018 puis à l’automne 2018 alors que la hausse de la CSG sera effective dès le 1er janvier.

Un gain minime en janvier

Edouard Philippe a précisé l’ampleur de ces deux baisses de charges : « une baisse d’un peu plus de 2 points au 1er janvier et d’un peu moins d’un point à la rentrée de septembre-octobre ». L'hypothèse que nous en avions déduite a ensuite été confirmée sur le compte Twitter du ministre des comptes publics, Gérald Darmanin : -2,2 points en janvier 2018 et -0,95 point à l'automne.

Au total, la baisse des cotisations sociales sera bien de 3,15 points en parallèle d’une hausse de 1,7 point de la CSG sur les salaires (de 7,5% à 9,2%).  Mais comme nous l’indiquions hier, le gain pour les salariés sera minime au 1er janvier et il faudra attendre l’automne pour voir une réelle différence.

Un gain de 9,28 € par mois pour un salaire brut de 1 750 €

Avec une baisse des cotisations sociales de 2,2 points en janvier et de 0,95 point à la rentrée, le gain de pouvoir d’achat ne sera que de 0,53 point en janvier (puis de 1,48 point à l’automne). 0,53 point, cela représente par exemple à peine plus de 9 euros par mois pour un salaire brut de 1 750 € ou 13 € pour un salaire brut de 2 500 € (voir nos simulations dans les tableaux suivants). Ces gains sont bien sûr calculés avant fiscalité de l’impôt sur le revenu.

Impact sur les salaires en janvier 2018
Données en euros, L'Argent & Vous
Salaire brut1.750 €2.000 €2.500 €3.000 €4.000 €
Gain de cotisation (2,2 points)38,544556688
Surplus de CSG (1,7 point sur 98,25%)-29,22-33,40-41,75-50,10-66,80
Gain net sur la fiche de paie9,2810,613,2515,921,2
Impact sur les salaires à partir de l'automne 2018
Données en euros, L'Argent & Vous
Salaire brut1.750 €2.000 €2.500 €3.000 €4.000 €
Gain de cotisation (3,15 points)55,136378,7594,50126
Surplus de CSG (1,7 point sur 98,25%)-29,22-33,40-41,75-50,10-66,80
Gain net sur la fiche de paie25,9029,6037,0044,4059,20

a savoir

Ces mesures ne concernant que les actifs salariés, des discussions doivent encore avoir lieu cet automne pour définir les modalités d’une compensation de la hausse de la CSG pour les fonctionnaires.

Commentaires (4)
  • poam5356
    poam5356posté le 24.08.2017 à 18:18

    Et les autres, voici ce que vous allez perdre :
    1,7% de CSG sur salaires et sur vos économies placées ailleurs que sur un livret A,
    + 4 cts de hausse des carburants.
    Merci Macron pour ce moment d'injustice (plus que 4 ans et 9 mois)

  • miez1804
    miez1804posté le 24.08.2017 à 15:58

    Yuppi, je vais pouvoir m'acheter un paquet de clope par mois!!!!

  • Journaliste
    Journalisteposté le 24.08.2017 à 15:17

    Voir notre article du 2 août : COTISATIONS, CSG : QUEL IMPACT RÉEL SUR VOTRE SALAIRE EN 2018 ?

  • cocluchea78
    cocluchea78posté le 24.08.2017 à 14:57

    On pourrait avoir le meme tableau avec les impots s'il vous plait pour connaitre exactement le gain net de pouvoir d'achat des français??? car selon les règles fiscales actuelles une baisse de cotisation fait augmenter le net imposable et une hausse de la csg elle meme ayant une grosse partie non déductible AUSSI ?? Merci

Quotidien
Analyse0

Malus auto : une fiscalité absurde

Le système actuel ne taxe pas la pollution générée par l’automobiliste mais la présomption de pollution. Ce qui n’est pas exactement la même chose.

Lire la suite