Retraites : pas de hausse au 1er octobre

Seniors Analyse 0

C'est le résultat de l'application de la nouvelle règle de calcul, basée sur l'inflation passée

Reuters

Pas de hausse des retraites de base en octobre. La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine l’a confirmé vendredi. Les pensions du régime général resteront à leur niveau actuel. Comment cela est-il justifié par l’exécutif ?

Changement de règle

Peu de retraités le savent, mais depuis cette année la règle a changé. Auparavant, la revalorisation des retraites étaient assise sur la prévision d’inflation de l’année en cours. Lorsque le gouvernement attendait par exemple 0,5% d’inflation, les pensions étaient revalorisées de 0,5%. Ce système avait toutefois un inconvénient majeur. L’inflation constatée en fin d’année différait généralement de la prévision retenue. Dès lors un correctif a posteriori était nécessaire pour tenir compte du manque à gagner ou du trop-perçu obtenu par les retraités.

Ce correctif s’effectuait lors de la revalorisation de l’année suivante et pouvait provoquer une certaine confusion dans l’esprit des retraités. C’est notamment ce qui est arrivé en octobre 2014. La prévision d’inflation était alors de 0,5%. Les retraites auraient donc dû augmenter de 0,5%. Toutefois, comme le gouvernement avait surestimé l’inflation de 0,5 point lors de la précédente revalorisation (avril 2013), il a procédé à un correctif en retranchant 0,5 point… aboutissant à un gel des retraites mal compris des retraités.

L’inflation passée est désormais la norme

Pour éviter ces incompréhensions, il a donc été décidé en 2016 de revoir la règle de calcul. Oubliée l’inflation future (trop incertaine), désormais la revalorisation se fait en fonction de l’inflation passée. Concrètement, la Commission des comptes de la sécurité sociale (CCSS) regarde la moyenne des des prix hors tabac des 12 derniers mois et compare le résultat à celui des 12 mois précédents (comparaison entre les indices d’août N-1 à juillet N et ceux d’août N-2 à juillet N-1).

Supposons que l’indice moyen des 12 derniers mois soit de 100,20 et que celui des 12 mois précédents soit de 100. Cela signifie que l’inflation sur les 12 derniers mois a été de 0,2%.

Quels résultats cette année ?

En faisant le calcul, la CCSS a conclu que l’inflation hors tabac avait été nulle sur les 12 derniers mois (d’août 2015 à juillet 2016). C’est donc en mettant en avant cette formule qu’elle a annoncé la non-revalorisation des retraites du régime général en octobre.

Et si l’ancienne formule avait été maintenue ?

On peut enfin se demander quel aurait été le résultat avec le maintien de l’ancienne règle de calcul. Précisons d’emblée, qu’aucun correctif n’aurait été à effectuer. Fait rare, la prévision d’inflation (0,1%) retenue l’an passé pour revaloriser les retraites a en effet été égale à l’inflation moyenne constatée sur l’année 2015.

Quant à la prévision officielle d’inflation pour l’année en cours, rappelons qu’elle est actuellement de 0,1%.

En appliquant l’ancienne règle de calcul, les pensions auraient donc pu être revalorisées de 0,1%... Ce qui finalement n’aurait pas changé grand-chose.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Indemnité inflation : cette fois c'est bon

Sans surprise, l’indemnité inflation ou "classe moyenne" annoncée par l’exécutif au mois d’octobre a été adoptée hier en deuxième lecture à l’Assemblée nationale. Le Sénat l'avait rejetée plus tôt dans la journée.

Lire la suite