Les ménages français désormais plus endettés que les ménages allemands

Budget Analyse 0

Fin 2013, les dettes de Français représentaient 84,8% de leur revenu disponible brut, contre un chiffre de 83,3% outre-Rhin. Les Français devancent pour la première fois leurs voisins sur ce critère

Reuters

Ce n’est pas la statistique de la Banque de France la plus attendue, ni la plus regardée. Pourtant, les chiffres que vient de publier l’institution sur l’endettement des ménages européens marquent un changement historique.

Pour la première fois depuis que ces données sont étudiées, les Français viennent de dépasser les Allemands en termes de taux d’endettement. Fin 2013, l’endettement des foyers de l’Hexagone représentait 84,8% du revenu disponible brut, contre un taux de 83,3% en Allemagne.

Des chemins divergents

Ce croisement de courbes n’est en réalité qu’une demi-surprise. Français et Allemands ont en effet emprunté depuis bien longtemps des chemins contraires. Nos voisins ont enclenché la marche arrière depuis plus de 10 ans et en 6 ans seulement, ils ont réduit leur taux d’endettement de plus de 10 points (94,7% fin 2007).

En France, en revanche, la courbe a pris une pente ascendante quasi-linéaire depuis 2002. Tant et si bien que depuis le déclenchement de la crise (fin 2007), le taux d’endettement a enflé de pratiquement 15 points.

Des dettes qui ont doublé en 10 ans

Beaucoup y voient la conséquence du poids croissant de l’immobilier sur le budget des Français. Avec 1.162 milliards d’euros à fin 2013, l’encours de dettes des ménages a doublé en seulement 10 ans, soit une progression moyenne de 7% par an.

Mais la raison de l’envolée spectaculaire de ce taux est aussi à rechercher du côté des revenus, qui ont progressé de manière bien plus lente que l’endettement. En 10 ans, le revenu disponible brut des ménages a augmenté 29%, c’est-à-dire à une rythme moyen de 2,6% par an.

Commentaires