Ecotaxe poids lourds : un surcoût à anticiper pour le consommateur !

Budget Analyse 0

Le dispositif entrera bien en vigueur début 2014. Cette contribution sera répercutée sur les clients des transporteurs et risque donc d’affecter le consommateur final. Explications...

Reuters

L’ecotaxe entrera bien en vigueur début janvier.  Un décret paru samedi au Journal Officiel a confirmé la date avancée lors du dernier report de la mesure (initialement prévue pour octobre). Dès l'an prochain, une redevance sera donc payée par les poids lourds (plus de 3,5 tonnes) pour chaque kilomètre effectué sur le réseau non payant. Le système à détection automatique (grâce à un boitier GPS et des portiques) sera complexe et comportera plusieurs barèmes (selon le type de camion et le parcours effectué). Ceci étant, le ministère du développement durable a déjà évoqué un coût moyen de 13 centimes par kilomètre l’an prochain.

Une hausse probable des prix de 0,37% en moyenne

A priori, ce dispositif ne concernera que les professionnels du transport routier et pas le consommateur final. Pourtant ce dernier risque bien de faire les frais de cette nouvelle taxe. Les transporteurs devront en effet en répercuter le coût à leurs clients, lesquels auront bien entendu la possibilité d’augmenter en conséquence leurs prix de vente. Le ministère ne le nie pas. « Il est possible que le prix final des produits transportés par la route augmente légèrement », indique-t-il sur son site Internet.

Au total, l’augmentation du coût du transport routier devrait avoisiner les 3,7%. La hausse du prix final ne sera toutefois pas de la même ampleur car selon le ministère, la part du transport dans le prix final des marchandises est d’environ 10%. Sur cette base et avec une répercussion totale sur le consommateur, les prix des marchandises pourraient donc subir une inflation moyenne de 0,37%.

Un poids de plus pour des budgets déjà contraints

Cela peut sembler marginal. Mais dans une période de pouvoir d’achat sous tension, cette écotaxe pourrait être un poids supplémentaire pour le budget des ménages qui devra déjà supporter en 2014 une hausse des taux de TVA (de 19,6% à 20% notamment).

Tous les produits ne seront toutefois pas visés. Seuls seront concernées les marchandises transportées par camion et pour lesquelles une répercussion jusqu’au consommateur aura été décidée. Certaines entreprises pourraient en effet décider de prendre ce surcoût sur leurs marges. Les particuliers peuvent aussi se consoler en se disant que le report de la mesure à janvier va décaler de trois mois l’entrée en vigueur de la taxe par rapport à ce qui était prévu.

Exemple

Une enseigne de mobilier vend actuellement un canapé 1.500 euros et supporte sur ce produit un coût de transport de 150 euros (10% du prix de vente). Avec l’écotaxe, le coût du transport va passer à 155,50 euros selon le calcul moyen du ministère des transports (+3,7%). Si l’enseigne décide de répercuter le surcoût au consommateur, le prix de vente devra augmenter de 5,50 euros et passer à 1.505,50 euros. Soit une hausse de 0,37%.

Commentaires