Un cadre sur deux gagne plus de 43.544 euros

Budget Actu 0

Le baromètre Expectra remarque que cette année, les salaires des cadres ont augmenté en moyenne de 1,7%.

Reuters

C’est un bilan mitigé que dresse Expectra pour les salaires des cadres cette année. D’un côté les rémunérations ont augmenté de 1,7%. Mais de l’autre, le spécialiste du recrutement note que pour la première fois depuis 2014, le rythme des augmentations n’a pas accéléré par rapport à l’année précédente. Une tendance qui étonne d’autant plus les auteurs que la croissance semble repartir.

Cette année, le salaire médian d’un cadre est de 43.544 euros bruts (soit 3.350 euros par mois sur 13 mois). Mais ces chiffres établis à partir de 70.000 fiches de paie masquent bien évidemment de fortes disparités.

Commercial-marketing en tête

Comme en 2016, la filière commercial-marketing se distingue avec une hausse moyenne des rémunérations de 1,9%. Ici, certaines professions ont même vu les salaires progresser de plus de 5%. C’est le cas des postes de chef de projet marketing (39.090 euros de médiane), de chef de produit (40.160 euros) ou de responsable commercial (43.350 euros).

Expectra explique cette tendance par la part croissante du digital dans les activités marketing et l’apparition de nouveaux canaux de vente.

Comptabilité-finance également en pointe

La comptabilité-finance est elle aussi bien placée (+1,9% en moyenne). Dans cette filière ce sont les gestionnaires de back-office (34.050 euros), les contrôleurs de gestion (41.990 euros) et les analystes risk (36.710 euros) qui sont les plus recherchés. Leurs salaires ont augmenté de 3,7% à 5,4%.

Notons également que si l’informatique-télécoms est un peu en retrait cette année (1,4% de hausse de salaire en moyenne contre 1,9% en 2016), la filière propose encore de belles opportunités, à l’image des postes de chef de projet infrastructures (+6,7% à 44.440 euros) ou de responsable informatique (+3,7% à 48.510 euros).

Le variable dans un cas sur deux

Les cadres déçus par l’évolution de leur salaire en 2017 pourront aussi espérer se rattraper avec le variable. Mais attention, tous ne profiteront pas de ce surplus de rémunération. Seul un cadre sur deux dispose d’une part variable. Et cette dernière représente moins de 10% de la rémunération fixe dans un cas sur deux.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Retraites : quelles revalorisations prévoir en 2020 ?

Si les augmentations ont été maigres cette année, les retraités les moins aisés peuvent tabler sur du mieux pour l’an prochain, que ce soit pour le régime de base ou les retraites complémentaires.

Lire la suite