Toucher son salaire mensuel en plusieurs fois, l’idée séduit les jeunes Français

Budget Actu 0

La majorité des moins de 35 ans souhaiteraient toucher leur paie en deux fois, rapporte un sondage OpinionWay. Mais en France, le versement mensuel du salaire est une règle quasi-générale.

Reuters

Contrairement à certains de nos voisins, notamment anglo-saxons, le code du travail français n’autorise que dans une minorité de cas de recevoir son salaire mensuel en plusieurs fois. Le concept séduit pourtant une partie des Français, rapporte une étude OpinionWay réalisée pour Rosaly, société spécialisée dans les acomptes sur salaire et relayée ce lundi par Le Parisien.

Toucher son revenu en deux fois plutôt qu’une conviendrait à plus d'un tiers des Français, et surtout à 62% des moins de 35 ans, au pouvoir d’achat moins élevé que leurs aînés.

Car si l’idée de recevoir sa paie en plusieurs fois aux ménages, c’est qu’elle leur permettrait de « mieux gérer leur budget mensuel » et « d’éviter de se retrouver à découvert dès la première quinzaine », rapporte à nos confrères Arbia Smiti, PDG de Rosaly.

La mensualisation du salaire, une obligation légale

Problème : en France, la mensualisation du salaire est une obligation légale, qui concerne la majorité des contrats, à l’exception de ceux des missions temporaires ou intérimaires.

L’alternative pour les salariés en CDD ou CDI de percevoir une partie de leur paie en avance est de demander un acompte sur salaire – techniquement une avance – qui ne peut pas dépasser la moitié du revenu mensuel, requête qui peut par ailleurs être refusée par l’employeur, et qui n'a rien d'automatique, ni de récurrent.

Rosaly relève aussi que le paiement en plusieurs fois représente aussi un coût supplémentaire pour les entreprises, évalué entre 17€ et 35€ par paie et par salarié, « pour les seuls frais liés aux logiciels utilisés », sans compte les charges supplémentaires des ressources humaines (temps de travail, édition de bulletins de salaires…).

Commentaires (3)
  • Cador X Hunter
    Cador X Hunterposté le 22.02.2022 à 13:58

    Vraiment nawak, les djeunes, depuis quand la perception d'un acompte le 15 du mois a t'elle été supprimée des conventions collectives ou des textes de loi sur le travail ??

    Je n'ai pas souvenir qu'un acompte sur salaire à mi-mois n'était plus autorisée ou pouvait être refusée par un patron.. !! --

    Faut arrêter de passer sa vie sur les jeux en ligne et atterrir, les jeunôts.. !!

  • hoteldes3iles vendu
    hoteldes3iles venduposté le 22.02.2022 à 13:03

    BIEN vu de convertir les jeunes, en futur esclaves. j'avais pas compris la notion de mensualité par rapport au annualités. la quinzaine sans passer par le "centre à frics" BRAVO poutine va pas faire mieux

  • caramel760
    caramel760posté le 22.02.2022 à 13:02

    comme ça ils pourront dire qu'ils n'arrivent plus à boucler les fins de semaines

Quotidien
Actu0

Ce qui change au 1er mai

La principale nouveauté concerne le montant du salaire minimum. Revalorisé en octobre dernier, puis en janvier, le Smic sera encore augmenté le 1er mai.

Lire la suite