Tickets-restaurant : le plafond de 38€ est prolongé jusqu'à fin juin

Budget Actu 0

Doublé avec la crise sanitaire, ce plafond devait repasser à 19€ le mois prochain. Le ministre de l'Economie vient d'annoncer la prolongation de ce coup de pouce jusqu'à l'été, en soutien aux restaurateurs.

edenred

Passé de 19€ à 38€ par jour au début de la crise sanitaire, le plafond exceptionnel des tickets-restaurant, qui devait prendre fin le 28 février au soir, sera maintenu jusqu’à la fin du mois de juin, a annoncé ce matin Bruno Le Maire sur le plateau de RMC.

« Ce n’est pas parce qu’il y a une crise entre l’Ukraine et la Russie que nous oublions de traiter les sujets quotidiens majeurs des Français. La vigilance sur les prix de l’essence, la vigilance sur les prix à la consommation et les prix alimentaires, tout ça fait partie de mon quotidien et c’est essentiel à mes yeux », a souligné le ministre de l’Economie.

Egalement le week-end

« Les tickets restaurants, c’est très important pour nos amis restaurateurs [qui] ont encore été pénalisés les semaines dernières par des restrictions, donc nous avons pris la décision jusqu’à l’été 2022, jusqu’à fin juin, de prolonger le doublement du ticket restaurant », a-t-il poursuivi en précisant que ces tickets restaurants pourront par ailleurs aussi être utilisés le week-end et les jours fériés, une possibilité exceptionnelle accordée avec le doublement du plafond.

Ce plafond provisoire vaut également pour les établissements de restauration rapide, de self-service, les restaurants dans les hôtels et les brasseries. Normalement de 19€ par jour, le plafond d'utilisation des titres repas dans les restaurants avait été doublé à l'été 2020. La mesure avait déjà été prolongée de six mois à deux reprises. Elle devait s'éteindre dans quelques jours.

A noter que les achats en supermarché et en magasins alimentaires ne sont pas concernés par ce dispositif exceptionnels. Ils restent limités à 19€ par jour.

Le Maire pour une extension du gel des prix du gaz

Bruno Le Maire s'est par ailleurs exprimé en faveur d'une prolongation du gel des prix du gaz. Le ministre, qui considère que les conséquences du conflit russo-ukrainien sur l'économie française seront limitées, a précisé que la France était exposée à 20% au gaz russe (contre 40% en moyenne en Europe) et qu'elle n'était donc pas en première ligne, même si les prix sont élevés depuis des mois en raison de ces tensions.

Il a réassuré que l'engagement du gouvernement vis-à-vis du gel de ces tarifs sera respecté. « Pour ce qui me concerne, je considère qu'il est indispensable de protéger les Français contre les risques d'augmentation du prix du gaz […]. Il court jusqu'à l'été 2022. Si jamais il faut le prolonger parce que nous voyons une explosion des prix, ça me paraît indispensable de le faire » a-t-il déclaré.

A savoir

Si vous disposez de titres-restaurant de l'année 2021, vous avez la possibilité de demander à votre employeur de les échanger contre des titres pour l'année 2022. Ceux de 2021 ne seront plus valables à compter de mardi prochain, le 1er mars 2022.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Ce qui change au 1er mai

La principale nouveauté concerne le montant du salaire minimum. Revalorisé en octobre dernier, puis en janvier, le Smic sera encore augmenté le 1er mai.

Lire la suite