Surendettement : l’immobilier occupe une place croissante

Banque Assurance Actu 0

Cette année 12,9% des dossiers comportent une dette immobilière. Depuis 2011, le chiffre a augmenté de 4 points

Boursier.com

La dernière enquête de la Banque de France sur la typologie des ménages surendettés confirme un constat intuitif. Les personnes en état de surendettement sont plutôt des personnes seules (65% des 205.800 dossiers recevables de 2014) et des locataires (77,5% des dossiers).

Mais ce qui attire plus particulièrement l’attention dans ces données, c’est avant tout la progression de l’immobilier dans les situations de surendettement.

Des dettes immobilières plus lourdes

En 2011, seuls 8,7% des dossiers comportaient une dette immobilière. L’an passé, la proportion est montée à 11,8%. Et des données préliminaires montrent même que les 12,9% ont été atteints au premier trimestre 2015.

Autre élément inquiétant, ces dettes immobilières pèsent de plus en plus lourd. Dans les dossiers concernés, l’encours moyen de dette immobilière était de 106.400 euros en 2014 (et même de 107.400 euros début 2015), contre 100.800 euros en 2012.

Les propriétaires plus nombreux

La Banque de France ne manque bien évidemment pas de rapprocher ces données de la présence croissante de propriétaires dans les dossiers de surendettement. L’an passé 10,8% des dossiers reçus concernaient des propriétaires, dont 7,7% d’accédants. En deux ans, le taux a progressé de 1,3 point.

A titre d’éclairage, la Banque de France rappelle qu’aujourd’hui les commissions « apprécient de manière plus large la recevabilité des dossiers dans lesquels un bien immobilier est recensé ». Mais la présence plus marquée de l’immobilier dans le surendettement peut aussi s’expliquer par la hausse des prix au cours des dernières années, qui a conduit de nombreux ménages à accroître leur taux d’effort... parfois au-delà du supportable.

Commentaires (2)
  • jeanlf
    jeanlfposté le 12.07.2015 à 16:07

    C'est très difficile de voir tous ces jeunes s'être ruinés avec l'immobilier, ces dernières années. L'éclatement de la bulle immobilière, imminente, fera beaucoup de dégâts chez ces jeunes qui pensaient faire un investissement, mais qui se retrouveront en négative equity. Noyés. Banqueroute.

  • Gregory Mirabeau
    Gregory Mirabeauposté le 06.07.2015 à 11:11

    POur vous aider à contester votre prêt et sortir de vos emprunts toxiques, nous vous proposons notre diagnostic GRATUIT (oui; oui pour de vrai!) Et si votre banque vous devez de l'argent ?!
    #TEG erroné ! Crédit immobilier : 5 bonnes raisons de contester son prêt http://www.recours-bancaire.fr/5-bonnes-raisons-de-contester-son-pret-creditimmobilier/