Salaires : un nouvel allègement de cotisations en octobre

Budget Actu 0

Les cotisations sur les salaires brutes seront réduites de 0,95 point. De quoi économiser près de 24 euros sur un salaire de 2.500 euros.

Reuters

Les salaires nets vont progresser en octobre ! C’est en effet aujourd'hui qu'entre en vigueur la deuxième vague des allègements de cotisations prévus par le gouvernement.

Un premier pas en janvier dernier

Pour mémoire, l’an passé, le gouvernement avait promis d’alléger en 2018 les cotisations de 3,15 points.

Un premier pas a été fait en janvier avec des allègements de 2,2 points, soit une économie de 55 euros sur un salaire brut de 2.500 euros. Toutefois une grosse partie de ces allègements a été absorbée par l’alourdissement de la CSG (+1,7 point sur 98,25% du salaire).

Concrètement, un salarié à 2.500 euros bruts a donc gagné 55 euros sur ses cotisations mais a vu en retour sa CSG augmenter de 41,75 euros. Son gain sur la fiche de paie s’est donc limité à 13,25 euros (0,53% du salaire brut).

Une seconde vague en octobre

L’allègement d'octobre sera quant à lui plus sensible. Certes, il ne sera que de 0,95 point. Mais il jouera cette fois à plein aucun alourdissement n’étant prévu par ailleurs. Notre salarié gagnant 2.500 euros verra ainsi son salaire net progresser de 23,75 euros.

1,48% de plus au total

Par rapport à décembre 2017, un salarié à 2.500 euros brut gagnera donc au total 37 euros de plus. Comme le montre notre tableau ci-dessous, l’économie ira de 29,60 euros pour 2.000 euros bruts à 74 euros pour 5.000 euros bruts.

L'impact des allègements de cotisations en fonction des salaires bruts
Données en euros, L'Argent & Vous
1.750 €2.000 €2.250 €2.500 €3.000 €3.500 €4.000 €5.000 €
Gain de cotisation (3,15 point)55,136370,8878,7594,50110,25126157,50
Surplus de CSG (1,7 point sur 98,25%)-29,22-33,40-37,57-41,75-50,10-58,45-66,80-83,50
Gain net sur la fiche de paie25,9029,6033,3037,0044,4051,8059,2074,00

Ne pas oublier l’impôt

Précisons enfin que ce surplus de salaire net va accroître le revenu imposable et donc alourdir légèrement l’impôt.

Nos simulations passées ont par exemple montré qu’un salarié à 2.500 euros bruts gagnera en octobre 37 euros de plus sur son bulletin de salaire (par rapport à décembre dernier) mais que ce gain sera ramené à 32,33 euros après prise en compte de l’impact fiscal.

Commentaires (7)
  • essolam
    essolamposté le 23.08.2018 à 09:09

    Cher Osolemio. je percois 800 euros ( age de 62 ans j'attends 67 ans pour avoir ma complementaire en tant que liberal sans abattement) et je subis la hausse de la csg car le raisonnement se fait au niveau du couple et avec les 1750 euros de mon epouse on y coupe pas). pour info en liberal durant 31 ans entre csg et maladie plus allocations familiales j'ai versé 400.000 euros de cotisations pour etre remercié avec 800 euros par mois !!!!!!!! alors oui jeune homme on est bien b.............. en France

  • cg2046
    cg2046posté le 23.08.2018 à 12:38

    Idem pour moi, 2000 euros de revenus mais mon épouse 0 euro et csg plein pot pour financer les jeunes actifs et la suppression de l' ISF.

  • Osolemio
    Osolemioposté le 21.08.2018 à 13:18

    Le retraités se plaignent tout le temps, d'une part l’augmentation de la CSG ne concerne pas les petites retraites, d’autre part ils sont des gros consommateurs de prestations de sécurité sociale, il est normal qu’ils participent au financement de la sécu comme tout le monde.

  • tacata
    tacataposté le 21.08.2018 à 14:34

    Avant de être retraite ils ont été salariés et ont cotisé et tu seras un jour retraite alors arrête ta lutte des classes rétrograde

  • cg2046
    cg2046posté le 21.08.2018 à 17:59

    Encore un qui veut le beurre et l' argent du beurre avant d’avoir travaillé. Commencez par cotiser 42 ans à la sécurité sociale comme je l' ai fait et après vous aurez le droit de l' ouvrir.

  • cg2046
    cg2046posté le 21.08.2018 à 12:01

    En pouvoir d' achat réel, compte tenu de l' inflation, des aides sociales à la baisse, des taxes sur tout et n' importe quoi, au final c' est peanuts. Quand aux retraités spoliés, ils sauront s'en souvenir ...

  • bob-watt
    bob-wattposté le 21.08.2018 à 11:26

    Les retraités, à la trappe, comme d'habitude !!!!

Quotidien
Fiche Pratique0

Prêt viager hypothécaire : la solution de secours

Même s’il est généralement coûteux, le prêt viager hypothécaire peut constituer une source de financement pour les propriétaires souhaitant obtenir des liquidités

Lire la suite