Retraites : vers une revalorisation à plusieurs vitesses ?

Seniors Actu 0

La majorité parlementaire dit réfléchir à un mécanisme de revalorisation dans lequel les petites retraites seraient mieux servies que les grosses pensions.

Reuters

Sans grande surprise, les annonces du Premier ministre sur les retraites ont suscité de vives critiques. Pour mémoire, Edouard Philippe a annoncé dimanche que les retraites du régime général ne seraient revalorisées que de 0,3% en janvier 2019 et en janvier 2020.

A droite comme à gauche, les réactions n’ont pas manqué soulignant le nouvel effort demandé aux retraités en termes de pouvoir d’achat au regard de l’inflation actuelle (1,7% en moyenne depuis le début de l’année).

Des revalorisations dégressives

Consciente de la sensibilité du sujet, la majorité parlementaire a donc décidé de proposer une alternative par la voix de son chef de file. Sur CNews, Richard Ferrand a mis en avant l’idée d’une revalorisation à plusieurs vitesses.

Concrètement, la revalorisation serait supérieure à 0,3% pour les petites retraites et inférieure à ce niveau pour les pensions les plus importantes, l’objectif étant d’atteindre en moyenne la cible de 0,3% fixée par le gouvernement.

De nombreuses questions

A ce stade de la discussion, Richard Ferrand n’a évidemment pas donné plus de détails. Mais une telle proposition soulève déjà plusieurs questions.

La première concerne l’ampleur de la revalorisation accordée aux petites retraites. A priori, même avec ce système, il sera difficile de maintenir le pouvoir d’achat des retraités modestes.

Les barèmes ont par ailleurs un inconvénient majeur. Sauf à créer un mécanisme complexe, ils créent des effets de seuil.

Enfin, il ne faut pas oublier qu’un barème trop dégressif perd en lisibilité, les personnes concernées ayant alors du mal à déterminer dans quelle catégorie elles se situent (surtout s’il faut raisonner en pensions brutes).

Quel que soit le système retenu, la volonté du gouvernement de freiner la hausse des retraites risque donc de faire grincer des dents début 2019… d’autant plus que les retraités vont en même temps être confrontés à l’entrée en vigueur du prélèvement à la source.

Commentaires (5)
  • cg2046
    cg2046posté le 09.09.2018 à 12:03

    Le nivellement par le bas, bientôt avec macron, tout le monde aura une petite retraite. Bientôt les élections, miam.

  • vezede
    vezedeposté le 28.08.2018 à 14:32

    On devrait avoir le choix de sortir en capital en retraite et faire travailler cet argent nous-mêmes!
    Rien pour servir ces gvts qui ponctionnent la classe moyenne et libère les capitaux pour les multinationales, et qui laisse le chômage augmenter tout en favorisant l'immigration, et qui ne semble pas se préoccuper de l'insécurité qui explose!

  • poam5356
    poam5356posté le 28.08.2018 à 13:01

    Pour moi, ce sera simple : voter pour n'importe qui qui sera en face du méprisant Macron ou de sa clique en marche arrière.

  • lynx71
    lynx71posté le 28.08.2018 à 11:12

    Le maréchal ferrand y va des quatre fers
    Attention à la RUADE je crois que ça va bouger chez les retraités

  • berkowi
    berkowiposté le 28.08.2018 à 10:21

    Tous ces députés qui son totalement déconnectés de la réalité du térrain pensent que les mathématiques peuvent remplacer les pertes de pouvoir d'achat. Il est temps que ce monsieur (avec un tout petit m) prenne sa retraite. Sa suffisance est insuportable.

Quotidien
Actu0

De nouveaux billets de 100 et 200 euros en mai

Comme elle l’a déjà fait pour les coupures de 5, 10, 20 et 50 euros, la BCE va renouveler le reste de sa gamme de billets pour freiner la contrefaçon.

Lire la suite