Retraites : une revalorisation symbolique en 2019

Budget Actu 0

Comme l’a indiqué Edouard Philippe, les pensions de base ne seront relevées que de 0,3% en janvier. Soit bien moins que la revalorisation théorique liée à l’inflation.

Reuters

Après les gels des dernières années et la hausse de CSG de janvier 2018, les retraités vont certainement avoir le sentiment de faire à nouveau les frais des politiques d’économies. Dans un entretien au Journal du dimanche, le Premier ministre, Edouard Philippe, a en effet annoncé une très faible revalorisation des retraites en janvier prochain : +0,3%.

Bien moins que l’inflation

En théorie, la règle votée l’hiver dernier prévoit une revalorisation au niveau de l’inflation moyenne des 12 derniers mois. Au vu de l’inflation constatée jusqu’ici (1,7% en 2018) et des diverses prévisions, les retraités pouvaient donc espérer une hausse des retraites de base de 1,2% à 1,9%.

Mais le gouvernement dit être contraint de faire de nouvelles économies face à une croissance qui sera moins robuste qu’espéré. Les retraités seront donc mis à contribution. Certes, comme le souligne Edouard Philippe, il ne subiront pas de ponction supplémentaire. Il n’empêche qu’avec le retour de l’inflation, cette faible revalorisation va automatiquement constituer un manque à gagner et amputer leur pouvoir d’achat.

Pas de meilleure nouvelle du côté de l’Agirc-Arrco

Les retraités ne pourront pas non plus espérer se rattraper avec les retraites complémentaires. De fait, depuis l’accord de 2015, les pensions de l’Agirc-Arrco sont revalorisées en novembre au niveau de l’inflation (prévision de l’Insee) moins un point.

La dernière prévision d’inflation de l’Insee pour l’année étant de 1,6%, les retraites complémentaires ne devraient donc augmenter que de 0,6% en novembre.

Exemple

Un retraité ayant une pension globale composée aux deux tiers par le régime de base (l’Agirc-Arrco apportant le reste) verra sa retraite de base augmenter de 0,3% en janvier et devrait obtenir 0,6% de plus en novembre sur sa retraite complémentaire. En janvier 2019, il devrait donc percevoir au total 0,4% de plus qu’en janvier 2018. Une hausse qui sera loin de compenser l’inflation.

Commentaires (12)
  • ecullois69
    ecullois69posté le 28.08.2018 à 20:09

    que font les actifs? ils ne bossent pas assez pour entretenir les retraites.

  • TELGIR
    TELGIRposté le 28.08.2018 à 11:19

    Mais c'est quoi ce faux problème. Moi je travail et ça fait maintenant 8 ans que je n'ai pas d'augmentation de salaire . 0% et je ne suis pas le seul autour de moi c'est très souvent le meme discourt que j'entends. Alors pourquoi soudain les gens vont plaindre les retraités parcequ'ils vont etre augmenter que de 0,3%. Très souvent les retraités meme si ce n'est pas tous gagnent davantage que les salariés. Etra retraité ne veut pas forcément dire etre pauvre.

  • christophemarzena
    christophemarzenaposté le 27.08.2018 à 15:41

    Les retraités s’en souviendront dès les Européennes de 2019 :-)

  • Plang
    Plangposté le 27.08.2018 à 17:52

    Ne pas confondre de vote, comme souvent pour un referundum.

  • jean.mdc
    jean.mdcposté le 27.08.2018 à 14:55

    waouuuu ! le pied, + 0,3 % et 0,6 % ça c'est de la revalorisation ? Ah, on ne doit pas avoir la même notion en matière grammaticale ... une chance pour nos gouvernants, nous ne serons bientôt plus de ce monde ... la véritable chance de la France !

  • Analyse9
    Analyse9posté le 27.08.2018 à 14:41

    La désindexation des retraites par rapport à l'inflation est inacceptable:
    En cas de crise économique grave et imprévue entrainant une inflation galopante les retraités peuvent se retrouver avec des retraites réduites en peau de chagrin, ou même plus rien ...

  • Vitou08
    Vitou08posté le 27.08.2018 à 12:34

    Après la hausse de la CSG le gouvernement s'en prend de nouveau aux retraités en baissant leur pension puisque la revalorisation espérée est loin de l'inflation de 2%.
    Ajouter à cela l'impôt 80KM/h car c'est bien un impôt déguisé et c'est en plus une mesure dangereuse (risque de se faire percuter par des poids lourds) il en résulte une vrai perte de pouvoir d'achat de la majorité des Français.
    J'espère que ce gouvernement sera bien sanctionné lors des prochaines élections.

  • Guyfrancke
    Guyfranckeposté le 27.08.2018 à 14:36

    On ne peut pas s'étonner. La France récolte ce qu'elle sème : des impôts et des charges sociales à un niveau stratosphérique engendrent un affaiblissement économique marqué qui empêche le financement de l.Etat, des retraités ...

  • berkowi
    berkowiposté le 27.08.2018 à 11:28

    Je ne vois pas ce qu'il y a à commenter. Bruno lemaire, Philippe et consort, nous prennent pour des buses qui ne savent pas compter. Première étape, les élections européennes. Ils vont prende une déculottée qu'ils ne seront pas prêt d'oublier. Rien avoir avec Melenchon, mais ce sera cumulatif. Deuxième avertissement, si cette mesure de réduction des retraites passe qui pour rappel fait suite à l'augmentation de 0,3% de taxe e 1,7% de CSG et 6 années de blocage, ils feront comme Hollande. Aux choux pour les présidentielles. les retraités ont de la mémoire.

  • AGSIMO
    AGSIMOposté le 27.08.2018 à 11:23

    Il faut arrêter de faciliter la communication du gouvernement.
    Par pitié ne parlez PAS DE REVALORISATION mais bien d'une BAISSE DE POUVOIR D'ACHAT
    Avec l' inflation à 2% et la revalorisation de 0,3% la baisse sera de -1,7% soit 244€ par an en moins sur une retraite de 1.200€ !!
    Il ne s'agit donc pas de revalorsiation

  • AGSIMO
    AGSIMOposté le 27.08.2018 à 11:23

    Il faut arrêter de faciliter la communication du gouvernement.
    Par pitié ne parlez PAS DE REVALORISATION mais bien d'une BAISSE DE POUVOIR D'ACHAT
    Avec l' inflation à 2% et la revalorisation de 0,3% la baisse sera de -1,7% soit 244€ par an en moins sur une retraite de 1.200€ !!
    Il ne s'agit donc pas de revalorsiation

  • poam5356
    poam5356posté le 27.08.2018 à 10:44

    Quel fu...ier ce Macron. Une certitude, toutes les prochaines élections, ce sera systématiquement pour le candidat opposé à Macron, quel qu'il soit.

Quotidien
Actu0

De nouveaux billets de 100 et 200 euros en mai

Comme elle l’a déjà fait pour les coupures de 5, 10, 20 et 50 euros, la BCE va renouveler le reste de sa gamme de billets pour freiner la contrefaçon.

Lire la suite