Retraites : quelles revalorisations prévoir en 2020 ?

Seniors Actu 0

Si les augmentations ont été maigres cette année, les retraités les moins aisés peuvent tabler sur du mieux pour l’an prochain, que ce soit pour le régime de base ou les retraites complémentaires.

Reuters

Entre les récentes déclarations d’Emmanuel Macron et le nouvel accord Agirc-Arrco, on y voit désormais un peu plus clair sur l’évolution à venir des pensions. De fait, alors que les retraités ont dû se contenter de très peu cette année (+0,3% au régime général et +0,6% à l’Agirc-Arrco), l’inflation va redevenir la référence… du moins pour certains.

Régime général

Le président de la République l’a promis en avril, les retraités gagnant moins de 2.000 euros bénéficieront au 1er janvier 2020 d’une revalorisation de leur pension sur la base de l’inflation.

Deux précisions sont ici à apporter. L’inflation retenue par le code de la Sécurité sociale pour le calcul n’est pas la projection pour l’année en cours mais l’inflation sur un an constatée à la fin du mois de novembre qui précède la revalorisation. Il faudra donc attendre décembre pour avoir une vue plus précise sur l’ampleur de l’augmentation.

Par ailleurs, la limite des 2.000 euros ne se réfère pas à la pension perçue mais renvoie au revenu fiscal de référence (RFR) du foyer. La grille est la même que celle qui a été établie pour le retour à l’ancien taux de CSG. Il faudra donc regarder le dernier RFR connu de l’administration et vérifier s’il ne dépasse pas les plafonds suivants : 22.580 euros pour une part, 28.608 euros pour 1,5 part et 34.636 euros pour 2 parts.

Ceux qui sont au-delà de ces plafonds devront patienter jusqu’en janvier 2021 pour bénéficier d’une revalorisation sur la base de l’inflation. En 2020, leur pension de base n’augmentera que de 0,3% (comme en 2019).

Agirc-Arrco

Comme pour le régime général, l’inflation va redevenir la norme pour toutes les pensions complémentaires Agirc-Arrco. Ces dernières années, les augmentations ont été calculées à un taux correspondant à l’inflation moins un point (d’où une hausse de 0,6% en novembre dernier). Toutefois, le nouvel accord conclu ce mois-ci a réintroduit l’inflation de l’année comme référence.

Le taux finalement retenu pourra toutefois différer de celui du régime général car le calcul n’est pas exactement le même. Alors que le régime de base utilise la dernière inflation connue (de novembre à novembre), la règle de l’Agirc-Arrco fait appel à la prévision de l’Insee pour l’année en cours. De surcroît, la revalorisation du côté de l’Agirc-Arrco n’intervient pas en janvier mais en novembre.

Ainsi, c’est la projection d’inflation pour 2019 qui servira à déterminer la prochaine revalorisation des pensions complémentaires (au 1er novembre 2019).

En résumé

Les retraités en dessous des plafonds précités auront des pensions revalorisées sur la base de l’inflation que ce soit au régime général ou à l’Agirc-Arrco. En revanche, ceux qui sont au-dessus ne bénéficieront d’une revalorisation à l’inflation que pour l’Agirc-Arrco. Leur pension de base sera augmentée de 0,3%.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Retraites : une réindexation en deux temps

Emmanuel Macron a annoncé pour 2020 une revalorisation sur les bases de l’inflation des retraites inférieures à 2.000 euros. Pour les autres, il faudra attendre 2021…

Lire la suite