Près de 30% des allocataires ont connu une baisse de leurs APL en raison de la réforme

Budget Actu 0

Pour ces perdants du nouveau mode de calcul des aides personnalisées au logement, effectif depuis le 1er janvier, la baisse moyenne de leurs APL s'élève à 73€, indique l'exécutif par voie de communiqué.

Pierre Jayet / Prisme

Mise en place le 1er janvier, la réforme des aides personnalisées au logement (APL) a eu pour conséquence directe d’abaisser le montant des versements pour 29,6% des allocataires, indique le ministère du Logement dans un communiqué paru ce jeudi 22 juillet.

L’exécutif rapporte que le nouveau mode de calcul des APL, qui repose sur les revenus de l’année écoulée et non plus de l’année N-2, leur aurait fait diminuer leur aide en moyenne de 73€.

La réforme a été sans impact pour 52,2% des 5,975 millions d’allocataires. A contrario, elle a bénéficié à 18,2%, qui ont vu leur allocation augmenter en moyenne de 49 euros.

1,1 Md€ de versements en moins

Côté finances publiques, l’Etat y est pour sa part gagnant : la réforme devrait le conduire à verser 1,1 milliard d’euros d’APL en moins cette année, une économie plus importante que les 750 millions anticipés dans la loi de Finances, mais en ligne avec les prévisions pré-crise indiquent Les Echos.

A l’été 2020, « notre hypothèse était que les revenus de certains ménages allaient baisser. Ils se sont finalement maintenus, grâce aux mesures de soutien du gouvernement », explique à nos confrères Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement. Conséquence : le montant moyen des APL versé a été moins élevé que prévu. Le nombre de nouvelles personnes éligibles à ces aides (+240.000) en 2020, en revanche, avait été sous-estimé.

Contrats de professionnalisation

La réforme a été très critiquée pour ses impacts négatifs sur la population étudiante. Mais le gouvernement soutient pour sa part qu’aucun étudiant n’a vu ses APL baisser et que la situation de ceux qui sont en parallèle salariés s’est même améliorée, même si la ministre du Logement reconnaît des difficultés techniques à la mise en place de la réforme.

A partir du mois de septembre, les employés en contrat de professionnalisation seront aussi éligibles de façon rétroactive. Pour les personnes rentrées sur le marché du travail, en revanche, les effets de la réforme ont été négatifs.

Commentaires (1)
  • el breton
    el bretonposté le 22.07.2021 à 10:58

    une belle économie pour l'état qui se fait au détriment de la consommation. Cette économie se fera t'elle au profit de baisses d'impôts, de désendettement, non bien sur que non l'argent repartira immédiatement dans les poches de politiques et de hauts fonctionnaires qui oublieront de dire merci, et qui n'auront que mépris pour la population qui sont censé servir.

Quotidien
Actu0

Gare à la fraude aux chèques pendant les fêtes

Ce moyen de paiement reste le plus fraudé en France devant la carte bleue. La période de Noël est particulièrement propice à ces escroqueries, prévient la Banque de France.

Lire la suite