Pouvoir d’achat : les aides s’enchaînent pour alléger la facture d’essence

Budget Actu 0

La remise carburant devrait être dopée à 30 centimes le litre à la rentrée, selon les vœux du gouvernement. Parallèlement, TotalEnergies et de grandes enseignes de la distribution ont dévoilé leur coup de pouce.

La remise carburant devrait être dopée à 30 centimes le litre à la rentrée, selon les vœux du gouvernement. Parallèlement, TotalEnergies et de grandes enseignes de la distribution dévoilent leur coup de pouce.

Elle sera finalement deux fois plus élevée que prévue. La « remise carburant », instaurée le 1er avril dernier pour alléger la facture à la pompe, passera de 18 à 30 centimes d’euros le litre en septembre et en octobre, puis à 10 centimes pour les deux derniers mois de l’année. C’est ce que le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, a en tout cas annoncé samedi dernier dans l’Hémicycle, lors de l’examen du projet de loi de finances rectificative pour 2022 (PLFR), deuxième texte du « paquet pouvoir d’achat ».

Pourtant, le gouvernement avait clairement prévenu, avant la discussion du texte à l’Assemblée, que cette remise carburant serait, certes, prolongée jusqu’à la fin de l’année, mais dégressive. De 18 centimes à la pompe jusqu’à fin septembre, elle devait être abaissée à 12 centimes en octobre, puis à 6 centimes en novembre avant sa totale disparition en décembre.

Bientôt 1,5 euro le litre

Mais, coup de théâtre, le géant pétrolier TotalEnergies a annoncé vendredi dernier, premier jour de discussion du PLFR, une remise à la pompe pour tous de 20 centimes d’euro par litre, puis de 10 centimes (selon le même calendrier), « plutôt qu’une taxe indirecte [celle sur les superprofits voulue par le gouvernement] qui pénaliserait nos raffineries », a expliqué son PDG, Patrick Pouyanné. En ajoutant les deux remises, « vous auriez dans certaines stations-services en France un carburant à 1,5 euro qui correspond, je crois, à l’objectif qui était fixé par Les Républicains », a détaillé samedi Bruno Le Maire, qui n’a pas manqué de saluer la décision prise par l’énergéticien.

La grande distribution entre dans la danse

Ce lundi matin, Michel-Edouard Leclerc, président du groupe éponyme, a quant à lui annoncé sur Franceinfo une opération spéciale à prix coûtant, pour le week-end du 28 au 30 juillet dans ses centres commerciaux (mais hors autoroutes), soit 636 stations en France. « Ça veut dire que l’on ne gagne pas un centime, pas de marge », a-t-il expliqué. L’objectif est bien entendu d’attirer ensuite le consommateur dans les allées de ses supermarchés.

Le concurrent Casino proposait ce lundi 25 juillet le litre de carburant à 85 centimes sous forme de remboursement en bon d’achat. Selon Le Parisien, cette opération serait prolongée jusqu’au 31 août.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Inflation : bientôt 1€ minimum le litre de lait ?

La sècheresse qui touche le territoire français depuis le mois de mai frappe de plein fouet la production de lait. Nouveau coup de chaud sur les prix des produits laitiers et potentielles pénuries à prévoir dans les prochains mois...

Lire la suite