Pouvoir d’achat : la revente en ligne a le vent en poupe

Budget Actu 0

En mal de pouvoir d’achat, sept Français sur dix envisagent de revendre en ligne leurs objets inutilisés pour arrondir leurs fins de mois.

Reuters

Essence, alimentation, travaux… l’inflation des prix à tous les étages entraîne les Français à modifier leurs comportements de consommation pour tenter d'alléger un peu leurs budgets.

Alors que la grande distribution relève déjà une baisse des ventes de certaines catégories de produits (hygiène et entretien, viande et poisson, loisirs…), la revente de produits d’occasion entre particuliers, qui s’était déjà fortement développée avec la crise sanitaire, est désormais une solution envisagée par près de sept Français sur dix pour arrondir leurs fins de mois.

Un sondage Ipsos pour eBay France réalisé fin mars auprès d’un panel de 3.000 personnes âgées de 16 ans et plus relève en effet que 69% des sondés envisagent de vendre davantage sur Internet des objets dont elles ne se servent plus pour augmenter le budget de leur foyer.

Un complément pour payer les factures

Le fruit de ces ventes serait utilisé d’abord pour payer les factures ou les courses (34%), ensuite pour mettre de l’argent de côté (33%), et enfin, pour financer les loisirs et sorties (28%).

Au-delà de la vente, une part importante de Français (69 %) pense aussi acheter davantage d’objets d’occasion pour limiter les dépenses de leur foyer.

Faire le tri, une habitude bien ancrée chez les Français

Trier ses affaires, afin de faire de la place en jetant, donnant ou en vendant les objets dont on n’a plus besoin est devenu une pratique courante : 95 % des Français le font et près de la moitié d’entre eux le font même régulièrement.

Parmi les objets qui encombrent les placards, on retrouve particulièrement les vêtements (83%), les livres (41%), la décoration (25%), les CD et DVD (18%), les jeux vidéo (17%) ou encore le high-tech (15%).

Et si l’objectif du tri est avant tout de pouvoir se débarrasser des choses dont on n’a plus l’utilité, la motivation financière prend de l’importance, relève eBay, en comparaison aux résultats d’un sondage équivalent réalisé en 2019.

« Cette année, les Français sont beaucoup plus nombreux à déclarer vendre en ligne les objets dont ils ne servent plus (47%, +12 points vs 2019) alors que le don ou le recyclage, stagnent ou sont en baisse. Conséquence de cette hausse, la part des Français qui déclarent avoir vendu des objets en ligne au cours des douze derniers mois est elle aussi en progression de 12 points, pour se situer à 58%. »

Gains annuels des reventes en ligne : 234€

Cette tendance s’accompagne d’une progression du prix du panier moyen de vente annuel, passé de 194€ en 2019 à 234€ en 2022. Si la part des Français gagnant moins de 100€ avec la vente d’objets en ligne est toujours forte en 2021 (44%), elle est en baisse de dix points par rapport à 2019.

Le nombre de Français qui gagnent entre 100€ et 300€ grâce à ce moyen s’accroît (37%, +5 points vs 2019), ainsi que la part gagnant plus de 300€ (19%, +5 points vs 2019).

Commentaires
Quotidien
Actu0

Ce qui change au 1er mai

La principale nouveauté concerne le montant du salaire minimum. Revalorisé en octobre dernier, puis en janvier, le Smic sera encore augmenté le 1er mai.

Lire la suite