Paiements en espèces : les Français moins adeptes que leurs voisins

Budget Actu 0

En France, 68% des paiements en magasin sont réglés en espèces alors qu’en Europe, la moyenne est de 79%. Le recours aux espèces varie par ailleurs en fonction de l’âge.

Reuters

Même si l’usage de la carte bancaire gagne régulièrement du terrain, les espèces demeurent un moyen de paiement incontournable pour de nombreux Français. Selon une étude publiée par la Banque de France, billets et pièces sont utilisés dans 68% des paiements effectués en magasin (en nombre de paiements).

Pour autant, les Français sont loin d’être accrocs aux espèces. En effet, la part de paiements en espèces est bien supérieure au sein de la zone euros, où elle atteint 79%. C’est à Malte (92%) que l’usage des espèces est le plus fréquent. Mais leur « part de marché » est également élevée en Grèce (88%) en Espagne (87%) et en Italie (86%).

La tendance est la même en valeur. En France, 28% des dépenses en magasin sont réglées en espèces alors que la moyenne européenne s’établit à 54%.

Que paie-t-on en espèces ?

Sans grande surprise, les espèces sont avant tout utilisées pour régler les petites sommes. Même si en 2015 Bercy a pris des mesures pour favoriser les petits règlements par carte, les espèces représentent encore 90% des paiements de moins de 5 euros et 78% des paiements de 5 à 10 euros.

A l’inverse, au-delà de 100 euros, la carte est la norme (69%), les espèces ne comptant que pour 5% du nombre d’opérations.

Qui paie en espèces ?

L’étude donne également un éclairage intéressant sur les personnes ayant le plus recours aux espèces.

Globalement, le niveau de revenus influe peu sur ce critère. Seules les personnes ayant moins de 500 euros par mois utilisent davantage les espèces, ce qui peut s’expliquer par un phénomène d’exclusion bancaire.

En revanche, l’âge a un impact bien plus sensible. Chez les 55-64 ans, les espèces sont par exemple utilisées dans 73,4% des paiements (19,8% pour la carte bancaire). Ce recours aux espèces est bien moins fréquent chez les 25-39 ans (64%) ou les 18-24 ans (63,7%), la carte étant ici plus souvent mise à profit (28% environ).

Enfin, il est à noter que hommes et femmes ne sont pas égaux face aux espèces. Les premiers y ont recours pour 72,2% de leurs paiements, tandis que les secondes ne les utilisent que dans 67,4% des cas.

La règle en la matière

Depuis septembre 2015, le plafond de paiement en espèces a été abaissé à 1.000 euros. Ce principe vaut lorsque la transaction fait intervenir un professionnel. Les versements entre particuliers ne sont quant à eux soumis à aucune limite. Il existe aussi des plafonds spécifiques, par exemple pour les paiements en espèces à l'administration fiscale, qui ne peuvent excéder 300 euros.

Commentaires