Mariage : les gros patrimoines préfèrent la séparation de biens

Budget Actu 0

Une étude de l’Insee montre que les couples mariés en séparation dispose d’un patrimoine moyen de 587.820 euros, trois fois plus élevé que celui des couples mariés en communauté

Reuters

Quel statut légal choisir lorsque l’on est en couple ? Une étude de publiée dans la revue Insee Première vient de montrer que les Français optent de plus en plus pour le système du « chacun ses biens ».

Cela tient en premier lieu au recul du mariage. En 1992, 90% des couples étudiés étaient mariés. En 2010, la proportion n’était plus que de 75%. Les Français optent donc de plus en plus pour l’union libre ou le pacs (3% des couples en 2010). Une solution qui aboutit à une séparation de fait des patrimoines.

En parallèle, parmi les couples mariés, le régime de la séparation de biens a progressé au cours des dernières années. Il concernait 10% des couples mariés en 2010, contre 6,1% en 1992.

Des écarts de patrimoine spectaculaires

Au-delà de ces données générales, l’étude apporte surtout un autre éclairage intéressant sur le régime adopté... cette fois en fonction des patrimoines. Le document révèle en effet que les couples mariés en séparation de biens disposent d’un patrimoine moyen de 587.820 euros, alors que le chiffre n’est que de 183.180 euros pour les couples mariés en communauté et de 157.220 euros dans le cas de couples non mariés.

Cela peut certes s’expliquer par l’âge plus avancé des couples mariés en séparation de biens (34 ans à la rencontre, soit 4 à 5 ans de plus que pour les autres catégories). Ceci étant, la situation financière de chacun semble aussi avoir une influence.

Des héritages plus conséquents

Les couples qui optent pour la séparation de biens sont ceux qui reçoivent les plus gros héritages : plus de 132.000 euros en moyenne contre 62.000 à 73.000 euros pour les autres couples. La séparation de biens est par ailleurs choisie par les couples qui avaient les plus grosses inégalités de patrimoines à leur rencontre.  Dans 78% des cas, l’homme ou la femme avait un patrimoine supérieur à celui de son conjoint alors que la proportion n’est que de 50% pour les couples mariés en communauté.

Bref, même lorsqu’il s’agit de s’unir, les Français n’oublient les questions de patrimoine. Il faut dire que pour 38% des couples qui choisissent la séparation de biens, l’un ou l’autre des conjoints a déjà été marié auparavant... et a peut-être connu quelques mésaventures lors de son divorce.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Revalorisation des retraites : un sujet sensible

En marge du débat sur l’âge de départ, les propositions se multiplient concernant la revalorisation annuelle des pensions, qui a subi un coup de rabot cette année

Lire la suite