Les taux bas favorisent aussi l’essor du crédit à la consommation

Budget Actu 0

Le courtier Meilleurtaux.com a reçu en 2017 plus de 300 000 demandes de crédit à la consommation après 250 000 en 2016 et 200 000 en 2015...

Reuters

Les Français ont de plus en plus recours au crédit à la consommation. Il faut dire qu’ils auraient tort de s’en priver avec la baisse des taux et la concurrence des établissements prêteurs qui proposent régulièrement des offres très attractives. Pour les durées très courtes (sur 12 mois), les taux à 1% sont devenus presque monnaie courante, souligne le courtier Meilleurtaux.com qui a reçu en 2017 plus de 300 000 demandes de crédit à la consommation après 250 000 en 2016 et 200 000 en 2015.

Des offres à 1% sur 12 mois

Emprunter 10 000 euros sur 12 mois au taux de 1% revient à ne payer au total qu’une cinquantaine d’euros d’intérêts (54 euros) pour des mensualités de remboursement de 838 euros. Sur 2 ans, la mensualité sera moins lourde (427 euros) mais vous ne pourrez plus bénéficier de ces taux d’appel à 1%. Le taux moyen du marché se situe autour de 2,5%, ce qui correspond à un coût total du crédit de 259 euros.

Arbitrage avec l’épargne ?

Dans ces conditions, il peut même être judicieux de souscrire ce type de crédit à la consommation pour un achat imprévu ou un besoin de trésorerie plutôt que de piocher dans son épargne (à arbitrer en fonction du rendement de son épargne). D’autant que pour des montants de 10 000 euros, les établissements prêteurs proposent le plus souvent des prêts non affectés, permettant d’utiliser la somme octroyée à sa guise.

Portrait-robot

D’après les chiffres de Meilleurtaux.com, l’emprunt moyen pour un crédit à la consommation a légèrement augmenté l’an dernier à 13 684 € (+600 € par rapport à 2016), pour un emprunteur toujours âgé en moyenne de 39 ans et une durée globalement stable (53 mois). La demande est plus particulièrement concentrée sur le financement automobile (55%) devant la trésorerie (19%) et les travaux (14%).

a savoir

A l’inverse des prêts personnels non affectés, le crédit affecté est lié à l'acquisition d'un bien ou d'une prestation de service comme une voiture ou des travaux. Si le contrat de vente ne se réalise pas, l'annulation du contrat de crédit sera automatique.

Commentaires
Quotidien
Analyse0

Retraites : ce qui va changer en 2019

Plusieurs évolutions sont attendues l’année prochaine à la fois pour les retraités et les actifs qui préparent leur retraite.

Lire la suite
Quotidien
Fiche Pratique0

Prime exceptionnelle : le détail de la mesure

Le texte de loi adopté en fin de semaine dernière par le Parlement limite l’exonération à 1.000 euros pour les salariés ayant perçu moins de trois fois le Smic en 2018.

Lire la suite
Quotidien
Analyse0

Retraites : bénéficierez-vous d’un geste sur la CSG en 2019 ?

Emmanuel Macron a promis un retour à l’ancien taux en dessous de 2.000 euros par mois. Des précisions sur le barème exact qui sera appliqué en 2019 ont été apportées par le projet de loi présenté cette semaine. Détails…

Lire la suite