Les Français prévoient un budget de Noël supérieur à celui de l’an passé

Budget Actu 0

Toujours contraint par la pandémie de coronavirus, le budget cadeaux des ménages devrait légèrement augmenter cette année.

Reuters

Le budget moyen des Français pour les fêtes devrait s’élever cette année à 257€, en augmentation de 8€ par rapport à l’année dernière, selon l’enquête annuelle Kantar/eBay sur les prévisions de dépenses des ménages de Noël.

Cette hausse du pouvoir d’achat de Noël se retrouve dans toutes les régions françaises. Les habitants de Normandie seront les plus généreux (269€), suivis des résidents de la Bourgogne-Franche-Comté (268€), tandis que les budgets les plus limités seront ceux des habitants des Hauts-de-France.

Cadeaux de seconde-main

En dépit de cette amélioration, près de la moitié des Français considèrent que la crise sanitaire aura encore cette année un impact sur le budget consacré aux festivités de fin d’année. Dans ce contexte, 53% devraient réaliser des cadeaux de seconde main, contre 50% en 2020, et 64% parmi les 16-24 ans.

Comme à l’habitude, le budget cadeaux le plus important sera consacré aux enfants (189€), devant ceux destinés au conjoint (114€), aux nièces et neveux (70€) et aux beaux-parents.

Alors que la période de Noël 2020 avait été fortement affectée par les restrictions sanitaires et les périodes de confinement, les fêtes de 2021 – en dépit de la cinquième vague de coronavirus – devraient être plus profitables aux commerces physiques.

Moins d'achats en ligne

Cette année, 36% des français prévoient de réaliser davantage leur shopping en ligne qu’en magasin, alors qu’ils étaient 44% en 2020. La tendance est particulièrement marquée en Ile-de-France (44%, contre 55% en 2020) ainsi que chez les 16-34 ans (46%).

Les achats de Noël sont d’abord financés par de l’épargne (35%), devant la réduction des dépenses habituelles (14%), l’utilisation d’un bonus salarial (14%) et la revente d’objets (10%).

Et ils sont réalisés assez en avance. Plus d’un tiers des Français profitent en novembre du Black Friday, qui donne depuis quelques années le coup d’envoi de la période de shopping des consommateurs. Seuls une minorité de ménages (22%) attendant le mois de décembre pour réaliser leurs premières dépenses.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Achats alimentaires : l’inflation porte les ventes en ligne

Boostées par la crise sanitaire, les ventes en ligne de produits alimentaires ont bondi de près de 60% en trois ans et continuent de gagner du terrain. Avec l’inflation, les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les caddies numériques.

Lire la suite