Les escroqueries à l'horodateur continuent de faire des émules

Seniors Actu 0

Soyez vigilant si l'on vous propose de vous aider à payer le parking avec votre CB.

Reuters

Les escroqueries « à l’ancienne » continuent de faire des émules. Repéré par nos confrères de Capital, un tweet de la police nationale d’Indre-et-Loire publié la semaine dernière a alerté sur une série d’arnaques à l’horodateur subies par des habitants de Tours cet été.

La ficelle est grosse, et elle marche : des escrocs qui repèrent leurs victimes à l’avance, en général des personnes âgées, les abordent en difficulté devant les horodateurs pour leur proposer leur aide en expliquant le fonctionnement de l’appareil, et leur subtiliser leur carte bleue, en prétendant que la machine l’a avalée.

Les combines sont bien rodées : en feignant de leur porter secours, les malfrats n’oublient pas de mémoriser le code de la CB tapé devant eux avant de s’en emparer et lever les voiles avec la carte et profiter rapidement de leur butin avant que la victime s’aperçoive de la combine.

Rôle de composition

Dans certains cas, les rôles sont inversés : ces arnaqueurs se présentent en détresse, prétendant avoir oublié leur CB pour payer le parking afin que la victime paie à sa place en échange d’un remboursement en liquide. La technique est similaire, la personne s’assure de retenir le code lors de la transaction à l’horodateur avant de s’en emparer.

Pour éviter de tomber dans le piège, privilégiez le paiement sans contact dans la mesure du possible, et, bien sûr, ne conservez pas le numéro de votre CB sur vous. Enfin, sachez que les horodateurs n’avalent pas les cartes bleues : si votre chevalier servant le prétend, votre CB est déjà probablement dans sa poche !

Plutôt qu’un acte d’héroïsme inconsidéré, mémorisez les caractéristiques physiques de la personne et appelez la police en lieu sûr.

Commentaires