Le gouvernement veut alléger les cotisations salariales des fonctionnaires

Budget Actu 0

Il envisage de faire un geste pour les rémunérations jusqu’à 1,3 fois le Smic. Le dispositif pourrait être calqué sur celui déjà annoncé pour les salariés du secteur privé. Décryptage...

Reuters

Le point d’indice des fonctionnaires restera bien gelé. En revanche, le gouvernement est prêt à faire un geste pour les plus modestes d’entre eux. C’est qu’a annoncé hier Marylise Lebranchu.

Concrètement, d’après la ministre de la Fonction publique, ce geste devrait se traduire par un allègement de cotisations salariales pour les agents du public gagnant entre 1 fois et 1,3 fois le Smic, soit entre 1.445 euros et 1.879 euros bruts par mois. Les arbitrages ne seront connus que dans deux à trois semaines.

Néanmoins, le gouvernement s’inspira probablement du mécanisme qu’il compte mettre en place pour les salariés du privé. Fin avril, il a annoncé vouloir baisser de 500 euros par an les charges sur le Smic (41,50 euros par mois) à compter de 2015. Selon nos calculs, cela équivaudra à une augmentation d’environ 3,7% du Smic net.

Il a en parallèle indiqué que la mesure serait étendue de manière dégressive aux rémunérations supérieure, dans la limite de 1,3 Smic. Difficile donc de ne pas faire un parallèle entre ce dispositif et les annonces d’hier sur les fonctionnaires.

Reste tout de même à savoir si le gouvernement fixera également à 500 euros (ou à un niveau plus bas) l’allègement pour un fonctionnaire au Smic... car les cotisations ne sont au même niveau entre public et privé.

Commentaires (1)
  • bilacco
    bilaccoposté le 23.05.2014 à 13:35

    c'est inouï ! le taux des retenues salariales '"précomptes") est déjà bien plus faible que dans le privé pour les "agents" dans la fonction publique, et quand une entreprise de droit privé prend en charge un fonctionnaire détaché elle doit cotiser à la retraite (au titre de la "pension civile") au taux de 33 % (contre un taux maximum de 14.20 % au régime AGIRC sur tranche B), et on envisage encore de minorer le taux... pour faire payer les contribuables NON CELA SUFFIT