Le compte Nickel se tourne vers les moins de 18 ans

Enfants et Ados Actu 0

Le compte bancaire distribué dans les bureaux de tabac propose désormais un service pour les 12-18 ans. Le contenu : un compte et une carte Mastercard, sans possibilité de découvert

Reuters

Le compte Nickel élargit son offre en direction des mineurs. Un communiqué vient en effet d’annoncer le lancement d’un pack réservé aux 12-18 ans.

Le fonctionnement de ce nouveau produit est très proche de celui du compte Nickel classique. Le compte bancaire disponible dans les bureaux de tabac est associé à une carte Mastercard internationale. Le détenteur peut ainsi effectuer des opérations de dépôt/retrait, faire des virements, mettre en place des prélèvements ou encore procéder à des achats en ligne... toujours sans possibilité de découvert.

La différence avec les comptes classiques se trouve du côté des plafonds. A l’ouverture, les parents décident des limites hebdomadaires autorisées pour les paiements et les retraits. Ils gèrent aussi la production de nouveaux RIB pour les virements sortants.

Avec un coût annuel de 20 euros, identique à celui de l’offre de base du compte Nickel classique, le promoteur du compte (la société FPE) espère convaincre 100.000 jeunes d’ici à la fin 2016.

A l’occasion, un point a également été fait sur les résultats commerciaux de la structure. De 72.000 début janvier, le nombre de comptes Nickel est passé à 160.000 actuellement. Rappelons qu’en début d’année, la FPE avait avancé l’objectif de 220.000 comptes avant la fin 2015.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Trêve hivernale : pas d'expulsions sans relogement

Le ministre du Logement, Julien Denormandie, a affirmé mardi 30 juin que la reprise des expulsions locatives, en juillet, ne pourra pas avoir lieu sans possibilité de relogement.

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Quand le photovoltaïque mène au trouble du voisinage

La cour d'appel de Rouen a obligé un particulier à enlever ses panneaux photovoltaïques, après avoir estimé qu'ils constituaient un trouble anormal du voisinage. C'est EDF ENR, vendeur des panneaux, qui a supporté les frais de désinstallation.

Lire la suite