La Maif va verser plus de 100 millions d’euros à ses sociétaires

Banque Assurance Actu 0

L'ensemble de ses sociétaires détenteurs d’un contrat d’assurance automobile va bénéficier de la baisse de la sinistralité routière.

axa

Constatant que la période de confinement actuelle a généré « une baisse significative des accidents de la route », l’assureur a décidé de faire bénéficier l’ensemble de ses sociétaires détenteurs d’un contrat d’assurance automobile « des économies réalisées durant cette période de confinement ». Depuis le début du confinement, la sinistralité automobile a baissé de « presque 80 % par rapport à une année normale », a expliqué à l’AFP un porte-parole de l’assureur.

Une somme reversable

La MAIF indique qu'elle va reverser un montant total d’environ cent millions d’euros, à charge pour les quelque 2,8 millions d'assurés concernés de percevoir la somme leur revenant ou de la reverser au profit des soignants, via la Fondation des Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France ; au profit de la recherche, via l’Institut Pasteur ; ou au profit de l’action sociale, via le Secours Populaire. Pour ses sociétaires, le gain estimé est d’environ 30 euros en moyenne par véhicule assuré. « Il s’agit d’un montant forfaitaire, le même pour tous, quel que soit le véhicule », précise la MAIF. Les personnes concernées recevront d’ici quelques jours un nouveau message les informant des modalités pratiques pour bénéficier de cette mesure.

Chômage partiel indemnisé à 100 %

« Société d’assurance mutuelle, la MAIF n’a pas de but lucratif, et encore moins de dividendes à distribuer. Mais, en cette période exceptionnelle, il nous apparaît juste de mettre en place ce dispositif solidaire », explique l’assureur, qui indique également indemniser à 100 %, sans avoir recours à l'aide de l'Etat, ses salariés en chômage partiel.

Commentaires (5)
  • djfd
    djfdposté le 02.04.2020 à 17:18

    Cette mutuelle de fonctionnaires peut se montrer "généreuse" avec les subventions qu'elle reçoit du ministère de l'Education Nationale, c'est-à-dire avec une partie de nos impôts.

  • jlgarnier05
    jlgarnier05posté le 02.04.2020 à 18:58

    D'accord, mais elle pourrait aussi garder le surplus pour elle et personne ne le remarquerait. Il faut vraiment être taré pour faire de telles remarques par les temps qui courent. Les sociétaires, qui sont en général des gens responsables, reverseront , dans leur grande majorité, j'en suis sur, ce petit bonus aux soignants qui en ont bien besoin.
    Alors, les râleurs de tout poil, essayez - si vous en êtes capables-.... de retrouver un peu de dignité!

  • john-mev
    john-mevposté le 29.04.2020 à 10:11

    Je ne suis pas d'accord avec cette bienpensance gnangnan qui vient nous culpabiliser si on ne verse pas ces sous à ces bons braves courageux soignants.
    Laisser les gens organiser leur générosité à leur façon, ils n'ont pas besoin qu'à tout propos on vienne leur dicter la morale.

  • Pierre Audren
    Pierre Audrenposté le 02.04.2020 à 20:38

    Quel est le montant des subventions versées ?

  • john-mev
    john-mevposté le 29.04.2020 à 10:07

    Il n'en sait rien, il ne se base que sur une supposition tendancieuse.

Quotidien
Actu0

Chômage partiel : ce qui change au 1er juin

Si les modalités de la prise en charge de l'activité partielle par l'Etat et l'Unédic évoluent à compter du 1er juin, rien ne bouge pour les salariés, qui percevront une indemnité identique.

Lire la suite