La crise économique commence à grignoter le pouvoir d'achat

Budget Actu 0

Près d'un Français sur deux juge que sa situation financière personnelle a été touchée par la crise. Une tendance à laquelle échappent les personnes aux plus gros revenus.

Reuters

Selon le baromètre du pouvoir d’achat de Cofidis*, 4 Français sur 10 disent être « déjà touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire, notamment les plus fragiles financièrement ». Et ce alors qu’au cours des 12 derniers mois, une amélioration du pouvoir d’achat était notable, la part d’entre eux estimant qu’il est resté stable ayant augmenté (45% ; +12 points), et la part d’entre eux qui jugent qu’il a diminué ayant baissé (44% ; -10 points). Par ailleurs, la part des Français qui juge leur pouvoir d’achat faible a diminué (29% ; -3 points).

Les gros revenus moins atteints

Les Français les plus touchés sont les commerçants, les artisans et chefs d’entreprise (74%), les chômeurs (59%), les ouvriers (56%) et les CSP- (54%). A l’inverse, les Français les plus aisés ont été relativement épargnés par la crise et ses conséquences, selon cette étude. Ainsi, 75% des Français touchant 3.000 euros et plus (net imposables) par mois « déclarent que la crise n’a pas atteint leur situation financière personnelle ». En effet, du fait de la crise, 26% des ouvriers, 24% des CSP- et 22% des employés déclarent avoir été mis au chômage partiel à 100%, tandis que la majorité des CSP+ déclarent avoir poursuivi leur activité à temps plein (62% des cadres, professions libérales et 60% des CSP+), ce qui a maintenu leur pouvoir d’achat.

Inquiétudes pour l'avenir

Pour l’avenir, l’optimisme n’est pas encore au rendez-vous : 48% des Français se disent inquiets pour leur avenir professionnel, et 62% estiment que leur situation financière personnelle va être davantage touchée dans les prochains mois, notamment les CSP- (70%). Enfin, les trois quarts d’entre eux n’entrevoient pas d'amélioration au cours des 12 prochains mois.

*Etude CSA Research pour Cofidis réalisée du 27 avril au 5 mai 2020 auprès d’un échantillon de 2.011 Français représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus, constitué avec la méthode des quotas.

Commentaires
Quotidien
Analyse0

Copropriété : précisions sur le délai de prescription

Le délai de prescription d'une action entre un copropriétaire et le syndicat de copropriétaires ne court qu'au jour où ce dernier à connaissance de la mise en location d'un lot de manière irrégulière, et non à la date de la première location.

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Trêve hivernale : pas d'expulsions sans relogement

Le ministre du Logement, Julien Denormandie, a affirmé mardi 30 juin que la reprise des expulsions locatives, en juillet, ne pourra pas avoir lieu sans possibilité de relogement.

Lire la suite