Inflation : en grande surface, des prix qui continuent de grimper…

Banque Assurance Actu 0

L'inflation dans les rayons des supermarchés a atteint 7% en septembre. La progression des prix prendra de l'ampleur d'ici à la fin de l'année.

Boursier.com

Reflux de l’inflation en trompe l’œil pour ce mois de septembre : si la hausse générale des prix a un peu reflué au mois de septembre, à +5,6% d’après les premières estimations de l’Insee après 5,9% en août et 6,1% en juillet, celle-ci s’est en fait diffusée à l’ensemble de l’économie.

Principal moteur de la hausse des prix en septembre, l'alimentation a continué de progresser, atteignant une hausse de près de 10% sur un an, a rapporté l’Institut national de la statistique. Les produits frais, en particulier, ont flambé, passés d’une hausse de 3,5% en août à 11% en septembre.

Dans les grandes surfaces, in fine, tous articles confondus, la hausse a atteint 7% sur un an le mois dernier, d’après Nielsen IQ, partenaire de 60 millions de consommateurs pour son Observatoire de l’inflation. Pour les consommateurs, cela représente un surcoût moyen de 30€ par mois et par foyer, a indiqué NielsenIQ à l’association.

Pour protéger leur pouvoir d’achat et limiter l’augmentation de leurs paniers de course, les Français ont déjà largement réduit leurs achats de viande (-11%), de poisson (-7%), de fromage (-6%) et de fruits et légumes (-4%), rapporte 60 Millions de Consommateurs. Hors alimentation, ce sont surtout les loisirs et les sorties sur lesquelles les foyers ont déjà beaucoup rogné, indique-t-elle.

Le pic d'inflation est encore à venir

La hausse des prix est malheureusement loin d’être finie. « Le pic d’inflation […] est plutôt attendu pour début 2023 avec une hausse des prix supérieure à 6 % qui va progressivement diminuer pour se situer aux alentours de 4 % en fin d’année », rapportait cette semaine au Monde Mathieu Plane, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Et du côté des rayons de supermarché, celle-ci pourrait même atteindre 9 à 9,5% en décembre, pour les fêtes, anticipe NielsenIQ. Bonne nouvelle toutefois : l’inflation des prix en grande surface devrait se calmer en 2023, en se limitant à 1,3% sur l’ensemble de l’année. Reste à savoir toutefois comment industriels et les distributeurs répercuteront le coût de l’énergie sur les étiquettes, prévient l’Institut.

Commentaires