De nouveaux billets de 100 et 200 euros en mai

Budget Actu 0

Comme elle l’a déjà fait pour les coupures de 5, 10, 20 et 50 euros, la BCE va renouveler le reste de sa gamme de billets pour freiner la contrefaçon.

BCE

Fin mai, la gamme de billets de la BCE aura été complètement renouvelée. La banque centrale a en effet présenté hier les nouvelles coupures de 100 et 200 euros, qui seront mises en circulation à partir du 28 mai 2019.

Comme les coupures de 5, 10, 20 et 50 euros (déjà renouvelées), ces nouveaux billets comporteront des signes de sécurité innovants afin de limiter la contrefaçon. L’enjeu est toutefois ici un peu moins important que pour les coupures de 20 et 50 euros, ces dernières étant les plus contrefaites.

Contrairement à ce qu’elle avait fait pour les billets de 5 à 50 euros, la BCE va également profiter de ce renouvellement pour modifier la taille des billets. Les coupures de 100 et 200 euros seront aussi longues que celles de la série actuelle. En revanche, elles seront moins hautes. Leur hauteur sera alignée sur celle de l’actuel billet de 50 euros.

La BCE espère ainsi faciliter la manipulation des grosses coupures et leur traitement par les machines.

Plus de billets de 500 euros

La première série de billets de la BCE comptait 7 coupures : de 5 à 500 euros. La série Europe se limitera quant à elle à 6 coupures. Comme annoncé en 2016, la BCE arrêtera en effet la production de billets de 500 euros fin 2018. Accusées de favoriser les fraudes et les activités criminelles, les coupures de 500 euros ne seront donc pas déclinées dans la série Europe. Les billets de 500 euros conserveront toutefois leur valeur sans limite de temps et seront retirés au fil de l’eau par la banque centrale. Leur disparition ne sera dès lors que très progressive.

Commentaires (1)
  • charlie.C
    charlie.Cposté le 18.09.2018 à 11:11

    ça va devenir indispensable ...... pour payer le carburant de plus en plus taxé !

Quotidien
Actu0

Assurances auto : 1% à 2% d'augmentation en 2019 ?

C’est le pronostic du cabinet Facts & Figures, qui prévient toutefois que les assureurs auront du mal à faire passer de telles hausses du fait de la concurrence dans le secteur.

Lire la suite