Crédits conso et prêts immo : les emprunteurs vont bientôt découvrir le TAEA !

Banque Assurance Actu 0

Dès janvier 2015, les professionnels devront indiquer aux emprunteurs le TAEA, c’est-à-dire le taux effectif de l’assurance liée au crédit. Les modalités de calcul ont été précisée par décret en octobre dernier

Boursier.com

L’an prochain, les consommateurs y verront plus clair concernant le coût de leur assurance sur les prêts immobiliers et les crédits à la consommation. La loi de séparation et de régulation des activités bancaires votée cet été prévoit en effet de nouvelles modalités de présentation.

Un équivalent du TAEG

En marge du coût mensuel en euros et du coût total sur la durée du prêt, les professionnels vont devoir indiquer à leurs clients le TAEA, c’est-à-dire le taux annuel effectif de l’assurance. Présenté à l’époque comme un équivalent du TAEG (taux annuel effectif global), le TAEA a fait l'objet d'un décret en octobre dernier dans le but d'en préciser les contours.

Concrètement, le TAEA sera déterminé en faisant la différence entre les deux éléments suivants :

  • Le TAEG calculé en supposant que l’assurance est intégralement exigée par le prêteur
  • Le TAEG calculé en supposant qu’aucune assurance n’est exigée par le prêteur

Les LOA pas concernées

L’exécutif espère ainsi offrir au consommateur une meilleure information sur le poids de l’assurance emprunteur. Les professionnels devront d’ailleurs de surcroît mentionner en complément les garanties (décès, invalidité, perte d’emploi...) dont le TAEA intègre le coût.

Il est enfin précisé que le TAEA ne sera pas exigé pour les opérations de location-vente et de location avec option d’achat.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Chèque alimentaire : priorité aux 18-25 ans ?

Proposition issue de la Convention citoyenne pour le Climat, la mise en place d'un chèque alimentaire pourrait d'abord être réservée aux jeunes, a fait savoir ce matin Julien Denormandie sur le plateau de BFMTV.

Lire la suite