Coup de chaud à prévoir pour la rentrée des étudiants

Budget Actu 0

La facture des étudiants devrait fortement grimper cette année, alertent associations et syndicats.

Reuters

L’inflation galopante ne va pas épargner les familles pour la rentrée, et cela vaut aussi pour les étudiants qui en auront pour leurs frais. Alors que l’augmentation moyenne des dépenses de la rentrée scolaire est estimée à plus de 4% selon l’association Familles de France, les indicateurs de coût de celle des organisations étudiantes révèlent aussi une forte hausse des factures pour les étudiants.

Des frais de rentrée qui explosent, d'après la FAGE

Du côté de la FAGE, la Fédération des associations générales étudiantes, qui mesure depuis 20 ans le coût de la rentrée, on observe une augmentation de 7,38% des frais moyens pour un étudiant non boursier, avec 1.219€ de dépenses mensuelles courantes et récurrentes (+1,92% par rapport à 2021) (loyers, charges, transports, alimentations, factures diverses, loisirs…) et 1.307€ de frais spécifiques à la rentrée (+13,04%, frais d’inscription universitaire, frais associatifs, frais d’agence, assurance logement, complémentaire santé, matériel pédagogique..).

Une lourde charge bien supérieure à l’inflation actuelle (+6,8%), et aux coups de pouce annoncés par le gouvernement, comme la hausse des bourses étudiantes, de +4%.

35€ en plus par mois, selon l'Unef

L’Unef, l’Union nationale des étudiants de France, relève pour sa part une inflation globale un peu moins forte, avec une hausse de 6,47% du coût de la vie étudiante, représentant des dépenses en hausse de 35 euros par mois, soit de 428€ par an. Tous les postes sont concernés par cette augmentation, note l’Unef, à commencer par les loyers (+1,37%) et une offre de logement qui continue à se tendre.

« La totalité des établissements d’enseignement supérieur devraient de nouveau dispenser l’ensemble des cours en présentiel et retrouver un fonctionnement habituel, ce qui augmente la mobilité étudiante et donc les demandes de logements », explique le syndicat étudiant, avec le retour des étudiants étrangers dans les établissements français, qui avait été freiné par les restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid.

Un budget alimentation en forte hausse

Sans surprise, le coût de l’alimentation pèse largement dans cette augmentation, alors que les étudiants sont parmi les premiers consommateurs des produits alimentaires "de base", qui ont particulièrement flambé : l’Unef estime que le budget alimentation des étudiants devrait augmenter de 10 à 14 euros par mois.

Seule exception à cette fièvre générale des prix : les transports, dont le coût stagne pour les étudiants en raison de tarifs réduits mis en place dans plusieurs villes.

Commentaires
Quotidien
Actu0

Réforme des retraites : un projet pour Noël ?

L'option d'un amendement dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale a été écartée par Emmanuel Macron. Le gouvernement a finalement décidé de préparer un texte ad hoc qui sera présenté d'ici à la fin de l'année.

Lire la suite