Chèque alimentaire : priorité aux 18-25 ans ?

Budget Actu 0

Proposition issue de la Convention citoyenne pour le Climat, la mise en place d'un chèque alimentaire pourrait d'abord être réservée aux jeunes, a fait savoir ce matin Julien Denormandie sur le plateau de BFMTV.

Reuters

Julien Denormandie souhaite que les chèques alimentaires promis par Emmanuel Macron en décembre soient dans un premier temps réservé aux 18-25 ans.

Interrogé ce matin par RMC/BFMTV sur cette proposition issue de la Convention citoyenne pour le Climat, le ministre de l’Agriculture a déclaré que « le travail n’était pas finalisé » mais que le dossier suivait son cours.

L’exécutif planche toujours sur les modalités et la cible de cette nouvelle aide au pouvoir d’achat des ménages modestes, et dont le coût, selon les scénarios retenus, pourrait aller de 200 millions à 4 milliards d’euros.

Plus d'un million de jeunes en "inégalité nutritionnelle"

« Dans notre pays, il y a à peu près 8 millions de Français qui subissent une inégalité nutritionnelle (…). Ma priorité, parmi eux, ce sont les jeunes », a précisé M. Denormandie.

L'une des options sur la table serait « de pouvoir, dans un premier temps, le proposer aux jeunes de 18 à 25 ans, ils sont plus d'un million à être en inégalité nutritionnelle » a-t-il indiqué en mentionnant un montant d’environ 50€ par mois, une somme qui pourrait être utilisée « dans un magasin de produits de qualité, de produits bio… » ou pour l’achat de « paniers de producteurs ».

Le gouvernement souhaite que l’utilisation de ces chèques soit réservée aux « produits du terroir » et non à ceux importés.

Commentaires