C’est officiel, la prime Macron pourra bénéficier à toutes les entreprises de moins de 50 salariés

Budget Actu 0

Son retour avait été annoncé par le Premier ministre au printemps : la prime Macron, mise en place en 2019 et en 2020, est prolongée cette année à des conditions assouplies, précisées cette semaine dans le texte de la loi de finances rectificative.

Reuters

Cette "prime exceptionnelle de pouvoir d'achat" – dont le versement reste toutefois à la discrétion des employeurs – pourra être versé par les entreprises jusqu’au 31 mars 2022 (et rétroactivement depuis le 1er juin 2021) et son montant atteindre jusqu’à 1.000 euros ou 2.000 euros, net d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales.

Conditions d'éligibilité

L’exonération fiscale de la prime Macron est cependant appliquée à condition que le salaire du bénéficiaire ne dépasse pas trois fois la valeur annuelle du Smic, soit environ 4.664 € brut par mois.

Le relèvement du plafond à 2.000 euros reste par ailleurs réservé à trois "types" d’entreprises :

  • Celles relevant d’un accord de branche prévoyant une revalorisation salariale des travailleurs dits de la « deuxième ligne », dont le gouvernement a souhaité améliorer le pouvoir d’achat après leur engagement particulier et/ou leur exposition au risque du coronavirus au plus fort de la crise sanitaire (chauffeurs routiers, caissières, agent des pompes funèbres, salariés des abattoirs, agent d'entretien en centre de tri de déchets, de nettoyage, éboueurs…)
  • Celles ayant signé un accord d’intéressement avant le 31 mars 2022 ;
  • Celles comptant moins de 50 salariés, les associations et les fondations, sans condition d’accord d’intéressement ou de participation, contrairement à ce qui avait été prévu initialement.

Le montant de cette prime peut être modulé selon les bénéficiaires en fonction de la rémunération, du niveau de classification, de la durée de présence effective pendant l’année écoulée ou encore de la durée de travail prévue au contrat de travail.

En 2019, la prime Macron avait bénéficié en 2019 à 4,8 millions de salariés – pour un montant moyen de 400€ - et l’an dernier à 5 millions de travailleurs – pour un montant moyen de 458€.

Commentaires (6)
  • covid13
    covid13posté le 23.07.2021 à 17:59

    soumise à vaccination elle aussi ?

  • covid13
    covid13posté le 23.07.2021 à 17:59

    soumise à vaccination elle aussi ?

  • covid13
    covid13posté le 23.07.2021 à 17:59

    soumise à vaccination elle aussi ?

  • bronngeor
    bronngeorposté le 23.07.2021 à 15:29

    Cela va encourager les investisseurs a prendre leurs valises.

  • La censure...
    La censure... posté le 23.07.2021 à 09:31

    Encore une nouvelle année de discrimination salariale. Car bien évidemment seules les grosses entreprises soutenus par "le quoi qu'il en coûte" auront assez de trésorerie pour donner cette prime.
    Encore un coup de pub de Macron sous la pression des multinationales qu'il représente.

  • readycash
    readycashposté le 23.07.2021 à 09:24

    Soumise au bon vouloir du patron ....