Ce qui évolue...et ce qui n'évolue pas ce 1er avril

Budget Actu 0

Retraites gelées, modification de certaines règles de la CAF... Résumé de ce qu’il faut savoir à l’entame du mois d’avril

Reuters

Le mois d’avril est traditionnellement synonyme de changement. Cette année encore, des ajustements ont eu lieu à l’entame du quatrième mois de l’année. Pour autant, les évolutions ne seront pas aussi nombreuses que par le passé.

Retraites de base

Pas de revalorisation pour la plupart des retraités ce 1er avril. La dernière réforme a en effet décalé la date de réévaluation des pensions. Les retraités devront donc attendre le 1er octobre pour obtenir un peu plus.

Pour les plus modestes, l’Aspa (ex-minimum vieillesse) bénéficie en revanche d’une hausse de 0,6% et passe à 792 euros. Une seconde revalorisation de 1,01 % aura lieu en octobre et portera le montant mensuel à 800 euros.

Retraites complémentaires

Les bénéficiaires de prestations de l’Agirc et/ou de l’Arrco ne pourront pas espérer compenser ce manque à gagner avec leur complémentaire. Compte tenu de la règle de calcul issue de la dernière négociation, les prestations complémentaires ne font l’objet d’aucune revalorisation cette année.

Allocations familiales

Comme chaque année, le montant des allocations familiales évolue ce 1er avril. En hausse de 0,6%, il passe à 129,35 euros pour les familles avec deux enfants, à 295,05 euros avec trois enfants et à 460,77 euros avec quatre enfants.

Le complément familial versé aux familles nombreuses modestes va quant à lui passer de 167,34 euros à 185,20 euros.

Allocation de base de la Paje

L’allocation de base de la Paje payée jusqu’au troisième anniversaire de l’enfant reste à 184,62 euros. Et grande nouveauté, certaines familles (au-delà d’un certain niveau de revenus) vont désormais percevoir la moitié de l’allocation, soit 92,31 euros.

Complément libre choix d’activité

Le CLCA concerne les parents qui arrêtent partiellement ou en totalité leur activité pour élever un enfant. Ceux qui n’étaient pas éligibles à l’allocation de base percevait jusqu’ici un CLCA majoré, de sorte que toutes les familles touchaient au global la même chose. Depuis aujourd’hui, le CLCA majoré n’existe plus. Autrement dit, les familles les plus aisées auront 184 euros d’allocation globale en moins.

Prix du gaz

Le tarif réglementé du gaz baisse de 2,1%. Néanmoins, cette baisse va être absorbée par une nouvelle taxe mise en place dans le cadre de la contribution climat énergie (taxe carbone). Désormais les particuliers sont en effet assujettis à la TICGN, de 1,41 euro par MWh. Soit un surcoût de 2,3% à 2,5% (selon la zone) par rapport au prix du gaz en mars.

Commentaires