Bonus réparation : jusqu’à 45€ pour les appareils électriques et électroniques

Budget Actu 0

Ce nouveau dispositif qui vise à inciter les Français à donner une seconde vie à leurs équipements défectueux, sera déployé à partir du 15 décembre, indique franceinfo.

iStock

Pour soutenir l’économie circulaire et encourager les ménages à utiliser plus longtemps leurs équipements électriques et électroniques, le gouvernement va proposer un "bonus réparation" à partir du 15 décembre prochain, rapporte franceinfo ce lundi 15 novembre.

D’après le média, une enveloppe de 410 millions d’euros, utilisable jusqu’en 2027, sera consacrée à ces "bonus réparation", qui seront déduits directement des factures des ménages faisant réparer un produit électronique, comme une cafetière, un lave-linge ou un ordinateur portable par exemple. Ces bonus seront compris forfaitairement entre 10 et 45 euros selon les produits : 45 euros pour un ordinateur portable par exemple, et 10 euros pour une machine à laver.

Téléphones, trottinettes, consoles de jeux

Une trentaine de catégories de produits seront dans un premier temps concernées par le bonus réparation, à la condition qu’ils ne soient pas ou plus sous garantie (légale ou commerciale) : cafetière, machine à laver, aspirateur, smartphone, mais aussi vélo et trottinette, cave à vin, enceinte, perceuse-visseuse, consoles de jeux… Cette liste de produits éligibles sera étoffée chaque année.

La réparation devra être effectuée par un professionnel participant au dispositif, référencé sur le site ecosystem.eco, titulaire d’un label spécifique, QualiRépar.

L’objectif du dispositif est d’augmenter le nombre d’appareils électriques réparés en France de 20% par an, et de passer ainsi de 10 à 12 millions d’objets réparés d’ici à 2027, alors que la majorité des appareils qui tombent en panne sont jetés.

Il vient compléter une autre mesure mise en place pour favoriser leur réparation : "l’indice de réparabilité", qui permet au consommateur de prendre en compte le caractère plus ou moins réparable d’un produit grâce à une note de 1 à 10, déterminée selon quatre critères (facilité de démontage, disponibilité de la documentation technique et des pièces détachées, ainsi que leurs prix rapportés au celui du produit).

Plus de 50M de tonnes de déchets par an

Les déchets d'équipements électriques et électroniques (D3E) sont des déchets extrêmement polluants et toxiques, qui demandent une filière de recyclage spécifique, et dont le volume produit chaque année ne cesse d'augmenter dans le monde.

Sur la seule année 2019, l’Onu a évalué la quantité de déchets électroniques produits dans le monde à 53,6 millions de tonnes, l’équivalent de 7,3 kilos par personne. Et 17,4% de ces déchets seulement ont été collectés et recyclés dans des filières adéquates.

L’Asie est le continent qui produit le plus de déchets électroniques dans le monde (24,9 des 53,6 millions de tonnes produits en 2019), mais ramené à la population, le volume de ces déchets est plus élevé dans les pays développés. Sur le continent américain (y compris partie sud et centrale), leur quantité produite per capita s’élève à 13,3 kilos par personne par an, et en Europe, à 16,2 kilos par personne et par an, contre 2,5 kilos per capita et par an sur le continent africain.

D’après les estimations de l’Onu, la quantité des D3E devrait atteindre 74,7 millions de tonnes annuelles d’ici à 2030, soit 9 kilos par personne en moyenne dans le monde.

Commentaires (1)
  • Utilisateur1367370
    Utilisateur1367370posté le 15.11.2022 à 17:47

    fumisterie : les commerçants vont augmenter d'autant