Banque : 6 Français sur 10 sont dans le rouge au moins une fois par an

Banque Assurance Actu 0

Dans 23% des cas, le dépassement des limites autorisées se répète même tous les mois. La tendance semble toutefois s’améliorer depuis 2013.

Hello Bank

Qu’il concerne des difficultés passagères ou récurrentes, le découvert est encore d’actualité pour beaucoup de Français. Selon une étude de Panorabanques.com, 6 personnes sur 10 sont dans le rouge au moins une fois dans l’année. Pour 23% des sondés, les limites autorisées sont même dépassées chaque mois.

Si les femmes sont un peu plus souvent hors des limites (26% tous les mois pour les femmes contre 19% pour les hommes), l’étude met aussi en évidence l’impact du niveau de revenu sur l’utilisation du découvert. Ainsi, 27% de ceux qui gagnent moins de 1.500 euros par mois sont dans le rouge chaque mois. Au-delà de 3.000 euros de revenus, ils ne sont que 13% dans ce cas. En revanche, l’écart est moins significatif si l’on regarde ceux qui sont au-delà des autorisations de découvert au moins une fois par an : 63% en dessous de 1.500 euros et 51% au-dessus de 3.000 euros.

Du mieux

Notons tout de même que la situation semble s’améliorer peu à peu. La part de personnes jamais dans rouge (40% aujourd’hui) n’était que de 35% en 2013. A l’inverse, les Français sont moins nombreux à être dans le rouge tous les mois (23% contre 28% en 2013).

Enfin, il est intéressant de souligner le caractère rassurant que peut avoir l’autorisation de découvert auprès des clients. Parmi ceux qui ne sont jamais en dépassement, 41% souhaitent tout de même avoir une autorisation de découvert. Un moyen certainement de se prémunir contre les aléas de la vie. Il faut dire que même si la tarification des dépassements est désormais encadrée, le découvert coûte encore cher : en moyenne 60 euros par an.

Commentaires
Quotidien
Analyse0

Malus auto : une fiscalité absurde

Le système actuel ne taxe pas la pollution générée par l’automobiliste mais la présomption de pollution. Ce qui n’est pas exactement la même chose.

Lire la suite