Auto : le bonus bientôt de retour pour l’hybride rechargeable ?

Budget Actu 0

Le ministre de la Transition écologique s’est dit favorable à une prime à l’achat de 1.000 à 2.000 euros.

EDF

Jusqu’à la fin de l’année 2017, l’achat de véhicules hybrides bénéficiait d’un soutien public. Mais après avoir décliné au fil du temps (jusqu’à atteindre 1.000 euros l’an passé), ces aides ont purement et simplement disparu en 2018, le gouvernement ayant fait le choix de promouvoir uniquement l’acquisition de véhicules électriques (6.000 euros de bonus cette année).

Les primes à l’hybride pourraient cependant bientôt faire leur retour. C’est en tout cas le souhait qu’a formulé hier François de Rugy lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Le ministre de la transition écologique a plus précisément évoqué les modèles hybrides rechargeables. Contrairement aux hybrides classiques, les hybrides rechargeables peuvent être rechargés sur une prise ou une borne. Ils bénéficient de ce fait d’une plus grande capacité et peuvent rouler plusieurs dizaines de kilomètres en 100% électrique.

Concernant le montant, François de Rugy a parlé de 1.000 à 2.000 euros. Bien évidemment, mettre en place une telle mesure nécessitera un financement. C’est d’ailleurs pour faire face aux déficits initiaux du bonus-malus que les bonus ont été progressivement réformés et les malus alourdis au fil du temps.

Mais la situation a changé car le compte dédié au bonus-malus est devenu excédentaire. En 2017, il a permis de dégager 57 millions d’euros de surplus. Plutôt que d’être reversés au budget général, ces excédents pourraient donc à l’avenir aider les acquéreurs d’hybrides rechargeables.

Commentaires (1)
  • lbda21
    lbda21posté le 10.10.2018 à 16:00

    C'est quoi son niveau exact en sciences des transformations de l'énergie, au point de vue diplôme ?

Quotidien
Analyse0

Copropriété : précisions sur le délai de prescription

Le délai de prescription d'une action entre un copropriétaire et le syndicat de copropriétaires ne court qu'au jour où ce dernier à connaissance de la mise en location d'un lot de manière irrégulière, et non à la date de la première location.

Lire la suite
Quotidien
Actu0

Trêve hivernale : pas d'expulsions sans relogement

Le ministre du Logement, Julien Denormandie, a affirmé mardi 30 juin que la reprise des expulsions locatives, en juillet, ne pourra pas avoir lieu sans possibilité de relogement.

Lire la suite