Assurance auto-moto : une diminution de cotisation peut être demandée en raison des confinements

Banque Assurance Actu 0

L’UFC-Que Choisir rappelle que l’assuré a droit, en cas de diminution du risque au cours du contrat, à une diminution du montant de sa prime.

Reuters

L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir vient de pousser un nouveau coup de gueule contre les assureurs auto/moto dont certains prévoient des hausses de cotisations pour 2021.

Baisse des accidents

L’UFC-Que Choisir rappelle avoir appelé en avril dernier le gouvernement à imposer la rétrocession des excédents des assureurs auto/moto, réalisés en raison du confinement du printemps, par des baisses de primes de 50 € par auto et 29 € par moto. « Notre estimation initiale d’une économie annuelle pour le secteur de 2,2 milliards d’euros, admise par le Ministre de l’Économie et des Finances, se trouve parfaitement confortée par les faits, puisqu’avant même le deuxième confinement, les accidents de la route ont déjà chuté de 14% sur l’ensemble de l’année », souligne l’association.

Diminution du risque

« L’alibi d’un invraisemblable rebond des accidents avec le déconfinement, utilisé par les assureurs pour refuser toute rétrocession, est donc aujourd’hui clairement contredit par la réalité des faits », poursuit l’UFC-Que Choisir.

L’association rappelle que l’assuré a droit, en cas de diminution du risque au cours du contrat, à une diminution du montant de sa prime. A défaut, il peut résilier son contrat. A cet effet, l’UFC-Que Choisir avait mis à la disposition des assurés un courrier-type pour obtenir une baisse de prime en raison du confinement qui a déjà été téléchargée par 600.000 consommateurs. Ce courrier invite à préciser en quoi les mesures de confinement ont fait diminuer vos déplacements, notamment en raison des mesures de télétravail mises en œuvre par votre employeur.

Commentaires