Anciens présidents : le coût n’est pas de 6,2 millions mais de 9,6 millions d’euros

Budget Actu 0

Le député René Dosière a revu ses calculs du mois de janvier. Valéry Giscard d’Estaing reste l’ancien président le plus coûteux pour l’Etat, avec une note annuelle de 3,9 millions d’euros…

Combien les anciens présidents de la République coûtent-ils à l’Etat chaque année ? En janvier dernier, le député René Dosière avait tenté une première simulation. Car outre le traitement mensuel d’environ 6.000 euros qui leur est réservé, les anciens présidents bénéficient de nombreuses prestations souvent difficiles à chiffrer.

A l’époque, l’élu avait conclu à une facture globale de 6,2 millions d’euros. Un chiffre déjà impressionnant mais qui vient d’être revu à la hausse. Ayant obtenu des éléments nouveaux auprès du ministère de l’Intérieur, René Dosière estime désormais à 9,6 millions d’euros la facture imputable aux anciens présidents.

Plus de 800.000 euros de frais de fonctionnement

Les anciens présidents bénéficient d’un appartement de fonction « meublé et équipé ». Les baux représentent l’essentiel des dépenses de fonctionnement. Elles dépassent les 800.000 euros, dont plus de 300.000 euros pour Valéry Giscard d’Estaing et Nicolas Sarkozy et 242.000 euros pour Jacques Chirac.

Cette estimation est la même que celle faite en janvier.

3,2 millions d’euros de personnel

Le personnel affecté aux anciens présidents coûte cher. Outre les deux personnes affectées à leur appartement de fonction, ils ont droit à 7 collaborateurs permanents (en plus des agents en charge de leur sécurité). Ici, c’est Nicolas Sarkozy qui coûte le plus cher (1,2 million d’euros), devant Valéry Giscard d’Estaing (1,1 million) et Nicolas Sarkozy (900.000 euros).

Ce poste n’a pas non plus été revu à la hausse depuis janvier.

5,6 millions d’euros pour la protection

C’est finalement du côté de la sécurité que le budget avait été sous-évalué. Il avait initialement été chiffré à 2,2 millions d’euros. Mais au vu des données obtenues (notamment sur la surveillance des propriétés provinciales de Jacques Chirac et de Valéry Giscard d’Estaing), René Dosière parle aujourd’hui de 5,6 millions d’euros.

Protection rapprochée et surveillance du domicile parisien coûtent 1,8 million d’euros pour Nicolas Sarkozy, 1,1 million d’euros pour Valéry Giscard d’Estaing et 800.000 euros pour Jacques Chirac. Mais il faut ajouter 1,3 million pour la propriété de Valéry Giscard d’Estaing dans le Loir et Cher et 500.000 euros pour le château de Bity de Jacques Chirac. Ce qui porte la facture de la sécurité à 2,5 millions d’euros pour le premier et à 1,3 million d’euros pour le second.

VGE en tête au cumul

En additionnant les coûts de fonctionnement, de personnel et de sécurité, René Dosière conclut donc que Valéry Giscard d’Estaing est l’ancien président qui coûte le plus cher à la nation, avec une note globale de 3,9 millions d’euros. Nicolas Sarkozy suit avec 3,3 millions d’euros tandis que Jacques Chirac ferme la marche (2,4 millions d’euros).

Coût annuel des anciens présidents
Source : Blog de René Dosière
FonctionnementPersonnelSécuritéTotal
Valéry Giscard d'Estaing0,3 M€1,1 M€2,5 M€3,9 M€
Nicolas Sarkozy0,3 M€1,2 M€1,8 M€3,3 M€
Jacques Chirac0,2 M€0,9 M€1,3 M€2,4 M€
Commentaires (4)
  • alilolo
    aliloloposté le 27.04.2016 à 20:24

    Impeccable dans bientot 1an ... ont va augmenter encore la casserole avec un nouveau ancien président !!
    Merci la France ... Un président normale quoi !! comme il nous l'avait signalé .. Mais vu que les autres ont aussi mangé dans le gâteau, faut pas hésiter ... continuons ;-(

  • Eutin
    Eutinposté le 15.04.2016 à 14:56

    mdr l'argent coule à flot des portefeuilles des contribuables donc pas de soucis

  • Cederik
    Cederikposté le 15.04.2016 à 13:13

    4M$/an aux USA pour le total des ex-presidents (Jimmy Carter, George H. W. Bush, Bill Clinton, George W. Bush) ...

  • SCIRHAK
    SCIRHAKposté le 15.04.2016 à 11:46

    rendez vous à la prochaine révision !!!! la politique est un domaine l'inflation ne s'arrete pas

Quotidien
Actu0

Chèque alimentaire : priorité aux 18-25 ans ?

Proposition issue de la Convention citoyenne pour le Climat, la mise en place d'un chèque alimentaire pourrait d'abord être réservée aux jeunes, a fait savoir ce matin Julien Denormandie sur le plateau de BFMTV.

Lire la suite