1% des salariés du secteur privé gagnaient près de 10.000 € nets par mois en 2020

Budget Actu 0

Alors que la moitié des salariés du secteur privé percevait moins de 2.005 € nets par mois...

Reuters

Les dernières données de l’Insee sur les salaires dans le secteur privé montrent qu’un salarié en équivalent temps plein (EQTP) gagnait en moyenne 2.518 € nets par mois (3.300 € bruts) en 2020. Cette étude exclut les salariés du secteur agricole, les agents du secteur public, les salariés des particuliers employeurs, ainsi que les apprentis et les stagiaires.

Les femmes encore loin derrière

A catégorie socioprofessionnelle, secteur d’activité et condition d’emploi constants, l’Insee estime que ce salaire net a progressé en 2020 de 1,5% en euros constants. Même si l’écart s’est réduit de 0,9 point par rapport à 2019 et de 5,7 points depuis 2008, les femmes gagnaient en moyenne encore 15,2% de moins que les hommes en EQTP : 2.280 € nets contre 2.689 €.

Primes exceptionnelles

Ce salaire net moyen a progressé plus rapidement chez les cadres qui affichaient en moyenne 4.341 € nets par mois contre 2.459 € pour les professions intermédiaires, 1.785 € pour les employés et 1.855 € pour les ouvriers. Les employés ont notamment davantage bénéficié de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa), reconduite en 2020, et, dans les établissements privés de santé, de la prime « Covid ». Ces primes ont contribué au total pour 1 point à la hausse de leur salaire net moyen, davantage que pour les professions intermédiaires (+ 0,5 point) et les ouvriers (+ 0,4 point).

Salaire horaire

Le salaire horaire net moyen s’établissait à 16,3 € pour l’ensemble des salariés du secteur privé en 2020. Celui des cadres, à 28,3 € nets en moyenne, est environ 2,5 fois plus élevé que celui des employés (11,6 €) et des ouvriers (12 €).

Le salaire médian est inférieur de 20% au salaire moyen

En 2020, la moitié des salariés du secteur privé percevait pourtant moins de 2.005 € nets par mois en EQTP. Ce salaire net médian est inférieur de 20% au salaire moyen, ce qui traduit une plus forte concentration des salaires dans le bas de la distribution.

Environ 80% des salariés avaient d’ailleurs un salaire net mensuel compris entre le Smic (1.219 €) et 3.400 €. 10% seulement gagnaient plus de 4.033 € nets par mois. Quant aux plus gros salaires, il se concentraient sur une petite portion de 1% émargeant à plus de 9.638 €.

Commentaires (3)
  • Utilisateur2150802
    Utilisateur2150802posté le 03.05.2022 à 15:04

    avec ce 1% seulement , il n est guere etonnat de voir le pays sombrer dans la mediocrité !!!!

  • Utilisateur2150802
    Utilisateur2150802posté le 30.04.2022 à 23:05

    Entièrement Ok avec le précédent commentaire.
    Le problème est que seulement 1% des salariés sont considérés comme méritant ce salaire . Parmi eux combien de nationalité française ?
    Ce pays , dévoyé par des leaders syndicaux gauchistes sombre dans la médiocrité depuis 1981 et les français passent leur vie combattre ce petit 1% plutôt que de se former pour les égaler . J ai gagné bien plus que ça des l âge de 40 ans et je n en ai pas honte!!!!

  • Bellérophon
    Bellérophonposté le 29.04.2022 à 17:20

    Bravo;
    C'est le résultat et la récompense de beaucoup de travail et de sacrifices depuis l'école, et de compétences reconnues.
    Tous les écoliers ( les études sont payées par les contribuables) ont cette possibilité.

Quotidien
Actu0

Achats alimentaires : l’inflation porte les ventes en ligne

Boostées par la crise sanitaire, les ventes en ligne de produits alimentaires ont bondi de près de 60% en trois ans et continuent de gagner du terrain. Avec l’inflation, les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les caddies numériques.

Lire la suite