"Risque de pénurie mondiale de vin : une bonne raison pour investir !"

Vins et Spiritueux Avis d'Expert 0

Franck Nogues, fondateur de Patriwine

Patriwine

La pénurie mondiale de vin annoncée peut étonner aujourd’hui, compte tenu du ralentissement des cours actuels : le secteur viticole semble en effet depuis quelques mois subir lui aussi les effets de la crise.

C’est en fait la célèbre banque américaine, Morgan Stanley, qui a publié en octobre dernier  une étude selon laquelle, après un pic de production constaté en 2004, l’offre mondiale se serait fortement réduite, jusqu’à atteindre 1 million de bouteilles en 2012, son plus bas niveau depuis 40 ans. L’étude affirme que «  la situation va s’aggraver alors que la demande à l’exportation devrait s’accélérer à moyen terme. A court terme, les stocks vont diminuer car la consommation sera dominée par les millésimes des années passées. Nous nous attendons à une pénurie avec un bonus de la demande et des prix à l’exportation. »

Réflexion faite, cette situation n’est pas si surprenante au regard du dernier rapport du Boston Institute, qui révélait que la consommation des pays émergents allait doubler dans les 10 prochaines années. A titre d’exemple : la Chine. Le lundi 11 novembre était un jour tout-à-fait particulier pour l’Empire du Milieu : le Single Day, la journée des célibataires ! Depuis quelques années, cette journée est également un prétexte pour promouvoir à grande échelle les achats en ligne, en guise de compensation à la solitude… Cette année, les ventes ont doublé par rapport à 2012, représentant désormais le double du Cyber Monday américain*. Aujourd’hui, seuls 31 % des ménages chinois sont équipés d’internet à leur domicile et le nombre de connectés internet en Asie devrait doubler d’ici 2016 selon le même rapport du Boston Institute. Nul doute que les achats en ligne dans cette région d’Orient ont de beaux jours devant eux… Ce qui aura nécessairement un impact considérable sur le marché du vin français !

Ajoutons à cela une production en baisse en France, mais aussi en Italie et en Espagne, liée à la crise économique mais également aux caprices météorologiques, et l’on comprend aisément le déséquilibre annoncé entre l’offre et la demande de Grands Crus pour les années à venir…

Un marché plus dynamique que la Bourse

La baisse des marchés du vin, comme la pénurie mondiale prévue, sont deux indicateurs incitant à un investissement stratégique dans des caves patrimoniales, avant que les cours ne remontent. Depuis plusieurs années, ce marché, totalement décorrélé des milieux financiers, connaît déjà une forte progression. Le vin a ainsi enregistré une croissance de 70% en valeur, alors que dans le même temps le CAC chutait de 30%. Néanmoins, il est indispensable de respecter trois grandes étapes pour optimiser son placement :

- S’assurer de la provenance des vins et n’acheter que des crus garantis d’origine ;

- N’acheter que des vins qui seront stockés dans des conditions optimales auprès d’entrepositaires indépendants, reconnus par la profession. Les chais doivent répondre aux meilleures conditions de températures et d’hygrométrie ;

- Assurer les vins contre le vol, la casse ou la détérioration.

Une fois que toutes ces conditions ont été respectées, il convient bien entendu d’acheter les crus induisant le meilleur potentiel de progression. Sur ce point, les professionnels de l’investissement dans le vin sauront sélectionner les crus les plus rares et les plus demandés aux prix les plus attractifs, afin de garantir de bonnes perspectives de plus-values.

*Lundi suivant le vendredi de Thanksgiving aux USA, journée traditionnellement propice aux achats en ligne.

Franck Nogues

Le parcours de Franck Nogues

Fondateur, Patriwine

Franck Noguès débute sa carrière en 1987 en tant que salarié dans le secteur de la gestion du patrimoine. Il crée en août 2011 sa société de gestion de patrimoine Conseils et Patrimoine. En parallèle de cette activité, cet originaire de Bordeaux lance en août 2010 Patriwine, le premier site d’investissements dans les Grands Crus Bordelais.

Commentaires (2)
  • ericp75
    ericp75posté le 19.11.2013 à 11:59

    il aurait plus credible d'un article ecrit par quelqu un qui est exterieur au marche du vin plutot quun responsable de patriwine, cavissima ou uwine. La, ca reseemble a un publireportage et decribilise completement le sujet. Le vin c'est a boire pas pour investir. Un investissement pepere ca serait plutot de l'or des diamans ou simplement une sicav multi indices. Tchin !

  • Utilisateur1285292
    Utilisateur1285292posté le 25.11.2013 à 10:44

    Le principe de l'avis d'expert est justement d'ouvrir les pages du site à des professionnels afin qu'ils apportent un regard différent de celui d'un journaliste. Libre après à chacun d'accorder ou non du crédit aux propos de l'expert.
    Je vous rappelle que nous publions par ailleurs des articles et des analyses rédigés par la rédaction de manière totalement objective et indépendante.

    Cordialement

Passion
Actu0

Le marché de l’Art peine encore à se digitaliser

L’an dernier, les beaux-arts (peinture, sculpture, lithographie…) ont représenté 32 % des ventes en ligne, loin devant les montres et les bijoux (23 %) selon le rapport Hiscox 2020.

Lire la suite