« Comment se créer une cave patrimoniale ? »

Vins et Spiritueux Avis d'Expert 0

Thomas Hébrard, président de U’Wine

UWine

Se créer sa cave est un projet de vie et doit être préparé avec attention avant de s’y lancer. Est-ce que j’achète des vins pour investir, pour consommer, pour transmettre ou pour me laisser la liberté à terme de choisir entre ces 3 options ?

  • Si j’achète uniquement pour consommer, ai-je l’espace suffisant pour stocker mes vins dans les meilleures conditions ?
  • Ai-je le temps, les compétences et les réseaux pour sourcer les vins ? Pour gérer ma cave ? Et pour revendre mes vins ?
  • Quel est le budget que je souhaite allouer à ma cave chaque année ?
  • Quel type de vins je souhaite avoir ?

Maîtrise des risques

Il y a 30 ans, vous achetiez n’importe quel Grand Cru, le stockiez chez vous puis le revendiez aux enchères. C’était un investissement relativement facile d’accès et lucratif. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Il est nécessaire d’avoir une sélection minutieuse, un achat au meilleur prix et en franchise de taxe (pour éviter de perdre 20% de son investissement lors de la revente), une traçabilité sur l’achat et un stockage dans des conditions parfaites pour maximiser la plus-value.

Enfin, et le risque est essentiellement là. Comment comptez-vous revendre vos vins ? La maîtrise d’un ou plusieurs marchés secondaires optimisant la valeur de revente et/ou la liquidité est indispensable.

Attention aux arnaques

Je ne saurai donc mieux vous conseiller que de solliciter une société spécialisée pour vous accompagner dans la réussite de votre projet de cave patrimoniale. Mais ne vous précipitez pas : certains opportunistes ont créé des sociétés aux modèles artificiels qui sont de vraies arnaques. Il est donc nécessaire de prendre le temps de vérifier la crédibilité des prestataires et de choisir celui qui répondra le mieux à votre besoin.

Aujourd’hui, l’Autorité des Marchés Financiers impose à tous les Intermédiaires en Biens Divers (or, vin, voiture de collection, art, etc.) de soumettre leur offre à un enregistrement auprès de leurs services avant toute commercialisation. Le filtre est simple : dans le vin, nous ne sommes que deux !

Les questions à se poser

Ensuite, il y a quelques questions clés à poser. Quel est le modèle économique (vins en allocation/primeurs, vins livrables, modèle de valorisation) ? Comment sont sélectionnés les vins ? Quels sont les prix d’achat pour les clients ? L’achat est-il en franchise de taxes ? Comment est assurée la propriété des bouteilles ? Que se passe t’il en cas de défaut de la société ? Quels sont les frais de gestion, stockage, transport, assurance sur toute la durée d’investissement ? Quand et comment sont revendus les vins ? Quel est le / les marchés secondaires ? Quels sont les risques pour moi ?

Si vous avez une réponse satisfaisante sur les points ci-dessus, vous avez votre prestataire.

Une cave durable

Enfin, pensez votre projet de cave durable pour vous et pour les domaines dans lequel vous investissez. Pour cela, apprenez à connaitre les vins, vivez ce milieu passionnant, consommez, partagez avec vos amis. Comprenez que la performance d’un vin n’est pas linéaire, qu’il y a des cycles de marchés, des imprévus (taxe Trump sur les vins par exemple), et plus que tout… posez-vous cette question : lors de la revente, quelle sera ma contribution pour les Domaines, ma contribution pour rendre la distribution du vin meilleure ? Un vin est fait pour être bu, ne l’oubliez pas…

Thomas Hébrard

Le CV de Thomas Hébrard

Président, U'Wine

Né dans les vignes et héritier d’une longue tradition viticole depuis 1832, Thomas Hébrard étudie à l’Estaca, Supaéro et HEC. C’est en 2010, qu’il créé U’Wine, société française de négoce en vins et obtient en 2014 l’enregistrement AMF pour son offre Mandat U’Wine. Il conçoit, gère et optimise la cave des particuliers du monde entier en leur donnant accès aux 1% des meilleurs vins des plus beaux terroirs. Il lance l’offre U’Wine Grands Crus, visée par l’AMF en 2019 à destination des professionnels du patrimoine. Cette offre est éligible au dispositif du remploi apport-cession, particulièrement intéressante pour les chefs d’entreprise.

Commentaires