Voitures anciennes : quelle est le coût de la carte grise ?

Automobile Fiche Pratique 0

Généralement, la carte grise demeure abordable dans la mesure où les véhicules anciens bénéficient d’un rabais de 50% et sont exonérés de taxe sur les véhicules polluants.

Bonhams

Comme pour une voiture neuve, l’achat d’un véhicule de collection entraîne quelques frais dont ceux liés à l’immatriculation.

Taxe régionale

Elle se calcule en multipliant le nombre de chevaux fiscaux par le coût unitaire du cheval fiscal. Ici tous les acquéreurs ne sont pas logés à la même enseigne puisque le prix du cheval varie fortement d’une région à l’autre : de 27 euros en Corse à 51,20 euros en Paca.

Les véhicules anciens sont toutefois nettement avantagés dans la mesure où ils bénéficient d’un rabais de 50% (accordé à tous les véhicules de plus de 10 ans).

Ainsi, pour une Peugeot 304 cabriolet S des années 1970, cette taxe régionale peut varier de 95 euros en Corse à 179 euros dans le Var.

Taxe sur les véhicules polluants

Les véhicules d’occasion les plus polluants sont désormais soumis à une taxe supplémentaire. Pendant du malus des véhicules neufs, cette taxe peut atteindre 1.000 euros à partir de 14 chevaux fiscaux.

Toutefois, elle est réduite d’un dixième par année (depuis la première immatriculation) et ne concerne que les voitures mises en services depuis juin 2004.

Ainsi, à l’exception de certains youngtimers, les véhicules de collection en sont exonérés.

Taxes administratives

Comme pour les voitures neuves, des taxes complémentaires sont en revanche à prévoir : 4 euros au titre des frais de gestion et 2,76 euros pour l’acheminement de la carte.

Taxe sur les véhicules de plus de 36 cv

Depuis 2018, un prélèvement complémentaire est prévu pour les voitures d’au moins 36 chevaux fiscaux. Et les voitures anciennes n’y échappent pas. Le prix est de 500 euros par cheval à partir du 36ème avec un plafond de 8.000 euros.

Attention donc si vous envisagez l’achat d’une voiture de forte puissance car la note peut devenir salée. Pour une Rolls-Royce Silver Shadow de la fin des années 1970 (39 cv), cette surtaxe s’élève à 2.000 euros. Ainsi, la carte grise peut revenir à un peu plus de 3.000 euros en Paca… et représenter près de 15% du prix d’achat du véhicule, certains exemplaires se négociant autour de 20.000 euros.

Il est toutefois possible d’échapper à ce surplus si le véhicule est immatriculé en catégorie « collection ».

Bilan

Globalement, l’immatriculation d’un véhicule ancien ne représente pas un gros poste de dépense en comparaison du coût pour un véhicule neuf. Pour la Peugeot 304 cabriolet S prise en exemple, le montant total varie de 101,76 euros à 185,76 euros selon la région, soit 1% à 2% du prix du véhicule au vu de sa cote actuelle.

La seule exception concerne les véhicules de très grosse puissance. S’ils ne sont pas immatriculés en collection, la surtaxe à partir de 36 chevaux peut considérablement alourdir la facture. Un élément à intégrer dans le budget, notamment pour ceux qui recherchent la bonne affaire avec un modèle à restaurer à prix attractif.

Pour aider les futurs acquéreurs à y voir clair, rappelons enfin que l’administration met à disposition du public un simulateur de prix des cartes grises.

Commentaires