La voiture ancienne ne connaît pas la crise

Automobile Analyse 0

Les valorisations ont progressé de 19% depuis le début de l’année, surclassant ainsi de nombreux placements. Les dernières ventes attestent de ce dynamisme

Artcurial

A l’heure où l’immobilier s’essouffle et où les marchés boursiers connaissent des soubresauts, il est un marché qui affiche encore son dynamisme de manière presqu’insolente : celui des voitures de collection.

Déjà en hausse de 16% en 2012, les valorisations des véhicules historiques restent en effet sur la pente ascendante. L’indice spécialisé Hagi a en effet progressé de plus de 19% sur l’année, ou plus exactement entre la fin décembre et la fin mai. A titre de comparaison, sur la même période, le CAC 40 n’a pas gagné plus de 8,26% tandis que l’indice mondial S&P 1 200 a limité sa hausse à 9,46%. Du côté des autres placements, les fonds obligataires français n’ont pas rapporté plus de 1,32% et les fonds de matières premières ont abandonné 14% de leur valeur.

La voiture ancienne serait-elle alors un bon placement ? Même si ce marché a connu des secousses dans les années 1990, force est de constater qu’il est resté bien orienté ces derniers temps. Depuis la fin 2008, l’indice Hagi a gagné en moyenne 15,73% par an.

Des prix au-delà des estimations

Les progressions ne sont bien entendues pas uniformes. Ainsi, depuis 2008, les Porsche ont vu leur valeur s’apprécier de 16,9% par an tandis que les Ferrari ont dû se contenter de 13,8%.

Cette année, les marques-phare (Porsche, Ferrari, Mercedes) restent un peu en retrait du marché avec des hausses de 16% à 18,5%.

Ce sont donc les marques annexes qui tirent le marché. La dernière vente menée Artcurial en juin a d’ailleurs confirmé ce point, l’enchère la plus élevée ayant visé une Horch A de 1935 vendue pour plus de 685.000 euros... soit deux fois plus cher que son estimation moyenne.

S’il est bien évidemment difficile de prévoir l’évolution future des prix, cette vente a par ailleurs montré que le marché, porté par des acheteurs de tous horizons, reste particulièrement dynamique. Lors de cet événement, 90% des lots ont été vendus, souvent à des prix plus hauts que prévu. Ainsi, la recette a totalisé 8,7 millions d’euros, dépassant de 34% l’estimation initiale. La prochaine vente prévue le 22 juillet à Monaco n’en est que plus attendue !

Commentaires
Passion
Actu0

Un test pour les Porsche de collection

La vente Automobiles en scène du 17 juin présentera 16 modèles de la marque et permettra de vérifier l’intérêt des collectionneurs alors que les prix ont reculé de 10% depuis la fin 2016

Lire la suite