Placements atypiques : l’AMF appelle à nouveau à la vigilance !

Art Actu 0

Après avoir alerté le public sur les risques induits par les investissements dans les forêts, le vin ou d’autres produits non régulés, l’autorité s’adresse cette fois directement aux intermédiaires

Forêts, diamants, vins, œuvres d’art... Les placements dits « atypiques » sont de plus en plus prisés du public, en particulier cette période de rendements au plancher. C’est ce que vient de rappeler l’AMF dans une communication en soulignant également que ces produits proviennent souvent d’acteurs « non régulés ».

Comprendre ce que l’on vend

Elle appelle donc les conseillers en investissement financier (CIF, c’est-à-dire les intermédiaires) à faire preuve de la plus grande vigilance lorsqu’ils proposent ces produits à leurs clients. L’autorité attire en particulier l’attention sur l’obligation qu’ont les CIF de présenter une information « exacte, claire et non trompeuse ». Bref, les CIF ne doivent pas omettre d’indiquer à leurs clients que les placements atypiques peuvent présenter un risque élevé. Une mise au point qui intervient en pleine affaire Aristophil.

L’AMF rappelle par ailleurs que les CIF doivent agir avec loyauté, au mieux des intérêts du client, et qu’il est par conséquent impératif que ces professionnels aient une parfaite compréhension des placements suggérés au client.

Des règles de prudence et de bon sens à respecter

Ce n’est pas la première fois que l’AMF alerte sur les placements alternatifs. En 2012, elle avait déjà mis en garde les clients et avait profité de l’occasion pour donner quelques recommandations afin d’éviter des déconvenues.

Elle avait par exemple souligné qu’un rendement généreux va souvent de pair avec un risque élevé. Elle avait également conseillé aux épargnants de prendre le temps de se renseigner sur les caractéristiques des produits (fonctionnement, valorisation, revente...) et sur le fournisseur (pays d’origine, statut juridique, organisation...).

Commentaires
Passion
Actu0

Un beau rendez-vous pour les collectionneurs de BD

Une vente organisée à Bruxelles en décembre proposera 90 planches et 283 albums rares. Franquin, Tardi, Gotlib, Hergé, Peyo, Graton ou encore Uderzo seront à l’honneur.

Lire la suite