Les services de l’Etat vont mettre aux enchères plus de 300 biens saisis par la justice

Collections Actu 0

Pour fêter son 10e anniversaire, l'agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués, qui traque le patrimoine des criminels, organise une vente aux enchères publiques exceptionnelle de 310 lots. Le catalogue est éclectique.

D.R.

Des BMW, des Lamborghini, des Rolex, des bijoux, de la maroquinerie griffée, des grands vins, mais aussi des vélos électriques, des paires de baskets, des consoles de jeu, des barrettes de RAM pour ordinateurs portables et même un robot de cuisine Thermomix…Cet ensemble très éclectique de 310 objets – tous issus de saisis et confiscations judiciaires dans le cadre de procédures pénales - sera proposé aux enchères le 5 novembre par l’agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC), en association avec la direction nationale d’interventions domaniales (DNID).

Des enchères accessibles en ligne

Organisée à l’occasion du 10e anniversaire de l’AGRASC, la vente – ouverte au public et aux agents de l’Etat – se tiendra à Bercy et simultanément sur le site Internet Drouotonline. La participation, sur site ou à distance, demande une inscription obligatoire en ligne, d'ici au 4 novembre.

Les lots seront visibles sur place à partir de 10h, puis les enchères se tiendront en quatre séances, de 10h30 à 17h30, regroupées par thématiques : voitures/motos/vélos, or/bijoux/montres, maroquinerie/vin et high tech. Les particuliers pourront enchérir sur tous les objets, à l’exception des lingots d’or, d’argent et de palladium dont l’acquisition est réservée aux professionnels.

Des estimations allant de 30 à 150.000€

Ces enchères devraient rapporter un joli pactole, la valeur estimée de certains objets atteignant plusieurs dizaines de milliers d’euros. Les premiers prix concernent des vélos, des paires de chaussures, de la maroquinerie et des accessoires (de 30 à 120€ environ).

Les lots les plus onéreux sont une Lamborghini Aventador coupé 6.5 V12 (estimée à 150.000€), une Mercedes AMG GT Roadster (75.000€), un lingot de palladium de 1,85 kilos (70.000€), une montre bracelet en carbone Richard Mille (40.000-60.000€) un lingot d’or de 1,35 kilos (28.000-35.000€), un diamant sur papier de 3,02 carats (entre 40.000 et 60.000€), un lot de 803 grammes de broutilles d’or (22.000-26.000€), et deux caisses de vin Romanée Conti (21.000 et 22.000€).

A SAvoir

L'AGRASC a été créée il y a dix ans, sous la double tutelle de la Justice et des Finances, pour améliorer l'efficacité de la réponse pénale visant la criminalité organisée. Ces services ont la charge de la saisie, de la confiscation et de la vente rapide au prix le plus fort de biens acquis dans des conditions frauduleuses. Depuis sa création, l'agence a traité environ 100.000 affaires qui correspondent à un montant total évalué à 1,3 milliard d'euros, avait déclaré son directeur Nicolas Bessonne à Europe 1 au début de l'année.

La direction nationale d’interventions domaniales (DNID), rattachée à la Direction de l'immobilier de l’État de la Direction générale des finances publiques (DGFiP), assure pour sa part l'organisation des ventes des biens publics, mobiliers ou immobiliers. Tous les ans, ce sont ainsi plus de 10 000 biens représentant 13,5 millions d'euros qui sont mis en vente.

Commentaires
Passion
Analyse0

Le marché mondial de l'art en chiffres

Bousculé par la crise, puis dopé par la circulation de capitaux, la digitalisation et les NFT, le marché mondial de l'art s'est remis pronto de la crise sanitaire.

Lire la suite