Le Jeune homme de Botticelli qui valait 92,2 millions de dollars

Art Actu 0

Botticelli a battu jeudi son record personnel : l’un de ses portraits, magnifiquement conservé, s’est vendu 92,2 millions de dollars à New York lors d’une vente en ligne de la maison Sotheby’s.

Sotheby's

La grâce juvénile de ce tableau du maître florentin a trouvé acquéreur au prix fort : Le Portrait du jeune homme tenant un médaillon de Botticelli a été vendu hier 92,2 millions de dollars à un collectionneur anonyme – parlant russe – à l’issue d’une vente aux enchères en ligne organisée par Sotheby’s.

Cette peinture, estimée initialement à 80 millions de dollars, avait été précédemment acquise en 1982 par l'Américain Sheldon Solow pour une somme bien plus modeste de 1,3 million de dollars, alors que planait encore le doute sur son attribution au peintre italien.

Médaillon

Réalisé entre 1470 et 1480, Le Portrait du jeune homme tenant un médaillon est désormais considéré comme l’un de ses chefs d’œuvre. La toile (restaurée) est parfaitement conservée, la pose de trois-quarts est avant-gardiste, le sujet est rare : son modèle, sans doute celui d’un aristocrate de la cour des Médicis, tient lui-même dans ses mains un portrait encadré dans un médaillon : la peinture d’un saint ou d’un prophète attribuée à Bulgarini, un artiste siennois du 14e siècle.

Battant largement son précédent record personnel - La Vierge et l’enfant avec le jeune Saint Jean-Baptiste, une peinture en bien plus mauvais état cédée en 2013 pour 10,4 millions de dollars - cette vente est la plus importante enregistrée sur le marché de l’art depuis deux ans.

Le Portrait du jeune homme est aussi la deuxième toile la plus chère de la période des Vieux Maîtres (~ 1300-~1830) après l’iconique Salvator Mundi de Léonard de Vinci, détenteur du record absolu de l’histoire de l’art à 400 millions de dollars.

Un record depuis Monet

Marquées par une période de turbulences en 2020, les grandes maisons d’enchères devraient se réjouir de cette vente qui marque – peut-être – le retour de l’appétit des collectionneurs pour les trésors artistiques les plus dispendieux.

L’année dernière n’a pas été faste pour le secteur. Sur le segment des très grandes transactions, les collectionneurs ont plutôt brillé par leur absence. Avec Triptych Inspired by the Oresteia of Aeschylus, un triptyque de Francis Bacon adjugé 84,6 millions de dollars, Sotheby’s avait organisé la transaction la plus chère de 2020.

Mais chez Christie’s, aucune œuvre d’art n’a été cédée pour un montant supérieur à 80 millions de dollars, relève le Wall Street Journal.

Il faut remonter en 2019, toujours avec la maison Sotheby’s, pour enregistrer une vente plus importante que le Jeune homme de Botticelli : une toile de la série des Meules de Claude Monet, un ensemble de peintures exécutées entre 1890 et 1891 à Giverny, avait été acquise pour 110,7 millions de dollars.

Commentaires