Art : les clients achètent de plus en plus en ligne

Art Actu 0

Les ventes ont progressé de 24% en 2015, à 3,27 milliards de dollars. Et elles pourraient approcher des 10 milliards de dollars à la fin de la décennie…

Reuters

Acheter une œuvre d’art en ligne… L’idée pourrait étonner nombre d’amateurs. Pourtant, les acheteurs sont de plus en plus nombreux à passer par Internet. Selon Hiscox, ce marché a progressé de 24% en 2015, atteignant les 3,27 milliards de dollars.

Le fait de ne pas pouvoir « toucher » l’œuvre ne constitue donc pas un obstacle pour tour le monde. L’an passé, 49% des clients en ligne ont acheté sans voir l’œuvre ou l’objet. Ils n’étaient que 39% dans ce cas en 2014.

Si 81% des clients des plateformes ont ciblé un objet d’art, ils sont en revanche plus rares à avoir acheté une antiquité (35%) ou du vin (23%).

La génération Y en pointe

Autre phénomène intéressant, les ventes en ligne attirent tout particulièrement la génération Y. Parmi les acheteurs de 18 à 35 ans, 46% sont passés l’an dernier par Internet. Et si cette clientèle met en avant le caractère émotionnel de l’œuvre dans 92% des cas, elle n’oublie pas non plus que l’art peut aussi être un investissement (57%).

Cette génération est aussi très marquée par les réseaux sociaux. Ces derniers ont une influence pour 4 acheteurs sur 10, les réseaux les plus souvent cités étant Facebook et Instagram.

Si les plus jeunes sont naturellement plus enclins à se tourner vers les achats en ligne, Hiscox souligne aussi que les plus de 60 ans ne sont pas en reste. Et ils ont surtout la particularité de dépenser plus. Parmi les acheteurs en ligne, plus de 80% des baby-boomers ont dépensé plus de 10.000 livres (12.800 euros) alors que la proportion est à peine supérieure à 20% dans la génération Y.

Le mobile progresse

Attirant toutes les générations, le marché de l’art en ligne semble en tout cas promis à un bel avenir. Hiscox rappelle par exemple que 69% de ceux qui ont déjà acheté en ligne comptent dépenser plus dans les 12 prochains mois.

Ainsi, l’assureur estime que le marché pourrait représenter des ventes de 9,58 milliards de dollars d’ici 2020… avec des pratiques différentes. Alors que l’ordinateur demeure l’outil privilégié (68%), le mobile fait en effet une percée remarquée. Il a été utilisé par 11% des acheteurs en 2015, contre 4% seulement en 2014.

Commentaires
Passion
Actu0

Un beau rendez-vous pour les collectionneurs de BD

Une vente organisée à Bruxelles en décembre proposera 90 planches et 283 albums rares. Franquin, Tardi, Gotlib, Hergé, Peyo, Graton ou encore Uderzo seront à l’honneur.

Lire la suite